14è édition d’Oxyjeunes à Ségou : Rendez-vous enrichissant pour journalistes et artistes en herbe

0
153

L’édition de 2020 a permis aux enfants de produire des contenus multimédias

Les rideaux sont tombés, vendredi dernier, sur la 14è édition d’Oxyjeunes à Ségou. L’édition de cette année s’est tenue du 28 septembre au 2 octobre. Elle avait comme objectif majeur de renforcer les connaissances des enfants sur la prévention de la transmission de la Covid-19 à travers l’observation des gestes barrières, et aussi de projeter les actions en cas de suspicion de la maladie.

La cérémonie de clôture était présidée par le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé. Il avait à ses côtés, la représentante du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Sylvie Fouet et le directeur de cabinet du gouverneur de Ségou, Siné Dembélé.

Cinq jours durant, 40 enfants journalistes du projet «Enfants et médias», trois enfants artistes du projet «Equations nomades», deux enfants parlementaires, deux du Prytanée militaire, un représentant des enfants non-voyants et quatre jeunes filles et garçons ont participé à toute une panoplie de modules. Des techniques et genres journalistiques en passant par les pratiques traditionnelles néfastes, et bien d’autres menaces qui minent l’épanouissement des enfants.

L’édition de 2020 aura permis aux enfants de produire des contenus multimédias (reportages photos, vidéos et publications sur les réseaux sociaux), de préserver l’écosystème à travers le reboisement et de découvrir les sites touristiques de la Région de Ségou comme le Biton blon, le barrage de Markala et le centre Ndomo.

Aux termes de travaux ponctués d’échanges forts enrichissants, les participants ont recommandé que le mouvement pionnier puisse promouvoir la culture de la citoyenneté des enfants. Aussi, ils ont demandé de vulgariser et dynamiser les cadres existants avec des valeurs socioculturelles, de favoriser la communication entre les parents et les enfants, de renforcer les capacités des enfants journalistes, etc.

En prenant la parole, la représentante de l’Unicef, a indiqué qu’il est impératif d’éradiquer la violence, l’abus et l’exploitation des enfants et des femmes afin de favoriser leur plein épanouissement. Outre ces contraintes, Sylvie Fouet dira que le mariage précoce et l’accès des enfants à l’éducation sont autant de défis à relever.

Le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports a fait remarquer qu’Oxyjeunes, en plus d’être un cadre de brassage culturel et de formation, est une occasion inouïe de partage, de renforcement des liens sociaux et de développement de la fraternité.

Amadou Diarra Yalcouyé s’est dit satisfait, car grâce à l’apport inestimable des encadreurs, les enfants ont mené des activités socio-éducatives importantes. Aussi, ils ont pu consolider leurs connaissances sur le respect des mesures barrières afin de lutter contre la Covid-19, s’approprier la Convention relative aux droits de l’enfant et le nouveau programme pays de l’Unicef.

Il a témoigné sa reconnaissance aux organisateurs, avant de féliciter et encourager les enfants pour tous les talents dont ils ont fait montre au cours de leurs séances de plaidoyer. La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations aux participants et la visite de l’exposition dessins et photos.

Mamadou SY
Amap-Ségou

Laisser une réponse