18ème session ordinaire de l’Ordre des ingénieurs conseils du Mali : APPEL À LA CONSOLIDATION DES ACQUIS

0
795

Les responsables de l’OICM lors de la cérémonie d’ouverture de la rencontre


La salle Moussa Balla Coulibaly du Conseil national du patronat du Mali a abrité, samedi dernier, la 18ème session ordinaire de l’Ordre des ingénieurs conseils du Mali (OICM). La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme Diallo Marie Traoré, présidente de l’OICM. C’était en présence de la quasi-totalité des membres de l’Ordre.
Au cours des travaux, les membres de l’Ordre des ingénieurs conseils du Mali ont présenté et discuté le rapport d’activités et financier 2017-2018. Ils ont également présenté le projet de programme d’activités et le budget 2018-2019.
A l’entame de son propos, la présidente de l’OICM a déclaré que la visibilité de l’Ordre sur le plan international a été concrétisée par la participation à la 24ème conférence du Groupe des associations africaines membres (GAMA) à Cap Town en Afrique du Sud et à la conférence tenue à Djakarta en Indonésie en 2017.
Mme Diallo Marie Traoré a aussi rappelé l’organisation de la 25ème conférence annuelle internationale de la Fédération internationale des ingénieurs-conseils et le Groupe des associations africaines membres (FIDIC-GAMA), du 6 au 9 mai dernier à Bamako, au cours de laquelle il y a eu une forte participation massive de l’OICM et une participation record des membres de GAMA.
«Cette rencontre a permis à l’organisation d’être visible sur le plan international. La réussite de la 25ème conférence annuelle de la FIDIC-GAMA sur le sol malien est due essentiellement à la mobilisation de tous les membres, à leur disponibilité et surtout à leur apport financier», a-t-elle salué.
Mme Diallo Marie Traoré a remercié le président du comité d’organisation du GAMA et toute son équipe pour n’avoir ménagé aucun effort pour la réussite de la conférence de Bamako. Elle a rappelé que l’organisation de la 25ème conférence annuelle de FIDIC-GAMA à Bamako a été l’occasion de mettre en place le groupe des jeunes professionnels tout en leur offrant l’opportunité d’exprimer leur préoccupation.
Et Mme Diallo Marie Traoré d’ajouter que cela a permis à l’ordre des ingénieurs conseils du Mali d’être visible sur le plan national et surtout d’acquérir une certaine notoriété.
S’exprimant sur le renforcement des capacités des membres de l’Ordre, Mme Diallo Marie Traoré précisera qu’ils continueront à maintenir les partenariats déjà existant pour la formation continue des membres. «Si nous voulons que l’Ordre continue à exister et aller de l’avant, il va falloir que nous acceptions un minimum de sacrifice au profit de ce que nous avons mis autant de temps à mettre en place. Nous estimons aussi être sur la voie de la concrétisation des missions qui nous ont été confiées», a-t-elle conclu.
Abdoul Karim
COULIBALY

Laisser une réponse