1ère session du Haut conseil des collectivités : L’examen des textes et le renouvellement du bureau au programme

0
353

Le Premier ministre a présidé la cérémonie d’ouverture de la session

La Maison des collectivités a servi de cadre lundi à la cérémonie d’ouverture de la 1ère session ordinaire statutaire du Haut conseil des collectivités, au titre de l’année 2019. Cette session qui se déroule jusqu’au 4 juin 2019, prévoit l’examen des textes soumis par le gouvernement « pour avis », le renouvellement du bureau de l’institution ainsi que les questions diverses. Elle a pour thème : « Sécurité-paix : socle de la cohésion sociale et du développement ».

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a présidé la cérémonie d’ouverture de cette session en présence notamment du président du Haut conseil des collectivités, Mamadou Satigui Diakité, des présidents des institutions, des autorités coutumières, légitimités traditionnelles et religieuses et des représentants de la société civile.

A l’entame de ses propos, Mamadou Satigui Diakité a rappelé que le jeudi 2 mai, la signature de l’accord politique de gouvernance a permis de former un gouvernement de mission. Une feuille de route assortie de cet accord veille, entre autres, à l’organisation dans les meilleurs délais d’un dialogue politique inclusif avec toutes les forces politiques du Mali, la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger dans le cadre d’une appropriation nationale du processus de paix, la conduite dans le consensus des réformes politiques, institutionnelles, économiques et sociales indispensables à la stabilisation du pays et au progrès économique.

La stabilisation du Centre du pays, la lutte contre le terrorisme, l’apaisement du front social par le dialogue, la refondation du cadre légal et la réglementation du monde du travail sans remettre en cause les droits acquis des travailleurs sont aussi dans le viseur de la feuille de route.

Comme à l’accoutumée, le président Diakité a indiqué qu’en plus de ses missions quotidiennes, l’institution a travaillé sans relâche, au cours de cette période d’intersession, à la réalisation de certaines activités parmi lesquelles les audiences accordées à certaines personnalités publiques et privées, l’organisation d’ateliers de formation et de perfectionnement à l’intention des conseillers nationaux et cadres de l’institution.

Il a aussi souligné la célébration à Sélingué, le 5 avril dernier, de la journée anniversaire du Haut conseil des collectivités, sous le thème : « La réforme constitutionnelle et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali : le bicaméralisme », une façon pour l’institution, selon lui, de contribuer au processus de la révision constitutionnelle en cours.

Au plan international et dans le cadre de la promotion de la décentralisation, M. Diakité a indiqué que le Haut conseil des collectivités a participé à Dakar du 12 au 13 décembre 2018 à l’assemblée générale de l’Association internationale des régions francophones (AIRF), à l’issue de laquelle, Bamako a eu l’honneur d’être proposée pour abriter la prochaine assemblée.

Le Haut coneil des collectivités a participé à Bruxelles du 4 au 6 février 2019 au Forum des villes et des régions pour la coopération et le développement, organisé par la Commission européenne des régions.

Le président de l’institution a félicité et salué les nouveaux membres du gouvernement et leur a souhaité bonne réussite dans l’accomplissement de leur challenge.

Mohamed Z.
DIAWARA

Laisser une réponse