400 FEMMES BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DE LA MINUSMA À KIDAL

0
528

Porte d’entrée de l’Adrar des Ifoghas, situé à 110 kms au sud-ouest de la ville de Kidal, la commune rurale d’Anéfis, avec ses quelques 5 000 habitants, a été frappée de plein fouet par la crise qui a secoué le Mali en 2012. C’est dans cette localité que s’est rendue, le 19 février dernier, une délégation de la MINUSMA, appuyée par ses Casques bleus et composée du Chef du Bureau régional de la Mission à Kidal et des représentants des différentes Sections.

Au cours de cette mission, plusieurs activités ont été menées. L’équipe des Droits de l’Homme et de la Protection a présenté aux groupes armés en quoi consistait son mandat, spécifiquement celui en rapport à la protection de l’enfant, étant donné l’impact des conflits armés sur les enfants de la localité. La représentante de la Division des Affaires Politiques a pu échanger avec plusieurs acteurs locaux, y compris ceux de la société civile et les autorités coutumières, dans le but de mieux comprendre les attentes locales vis-à-vis de la mise en œuvre de l’Accord de paix. En marge de ces rencontres, les Casque bleus de la Force ont prodigué des soins médicaux gratuits aux populations d’Anéfis.

Autonomisation des femmes et relèvement socioéconomique

Mais l’objectif principal de cette visite était de procéder à la remise officielle de deux projets financés par la MINUSMA au profit des populations locales. Le premier est intitulé « Projet d’appui à l’installation de deux moulins au profit des associations des femmes de la commune rurale d’Anéfis ». Le second projet concerne l’appui aux activités de commercialisation du bétail à travers l’embouche des petits ruminants pour le groupement des associations féminines d’Anéfis. D’un montant global de plus de 21 millions de FCFA, ces deux projets visent à contribuer à l’allégement des souffrances des populations, en particulier des femmes, à travers le soutien à leur participation au processus de paix et de cohésion sociale, et la promotion de l’auto-emploi, notamment grâce à des activités génératrices de revenus.

Ces projets ciblent 17 associations, soit environ 400 femmes bénéficiaires. Ils ont été mis en œuvre par l’ONG locale BELHADI. La remise des deux projets s’est faite dans une ambiance festive, en présence des élus locaux, de la société civile, de l’ONG locale et des associations féminines.

« Grâce à ces activités génératrices de revenus, les femmes de notre regroupement d’associations pourront améliorer leurs conditions de vie et participer au développement socioéconomique d’Anéfis », s’est réjouie Souhayata Walet Nahano, porte-parole des bénéficiaires, avant d’exprimer sa reconnaissance à la MINUSMA pour tous ses efforts en faveurs des communautés touchées par sept années de crise.

Le chef de bureau de la MINUSMA à Kidal, Christophe Sivillon, a souligné que ces projets au bénéfice des femmes sont une priorité pour la MINUSMA. Il a réitéré l’engagement de la Mission onusienne à accompagner les populations de la région dans la recherche de la paix et de la cohésion sociale.

MINUSMA

Laisser une réponse