4è édition du prix Nyélèni : JOURNAC RÉCOMPENSE DES FEMMES DE MÉDIAS

0
463

Depuis quatre ans, l’Association des journalistes pour la promotion des arts et de la culture (JOURNAC) et ses partenaires encouragent les communicatrices qui œuvrent pour le développement économique, social et culturel du Mali, à travers des engagements et des actions pour l’épanouissement humain. C’est dans cette lancée qu’elle a remis, le weekend dernier, des trophées aux femmes de médias qui se sont distinguées à travers leurs communications sur l’insécurité routière. La soirée était parrainée par le ministère des Transports et du Désenclavement avec pour thème : «rôle et place de la femme de média dans la sécurité routière». Comme chaque année, le Réseau JOURNAC encourage et prime les braves femmes de la presse écrite, parlée et audiovisuelle, de Kayes à Kidal. Pour cette édition, les Nyélèni ont été attribués à celles qui se sont engagées contre le phénomène de l’insécurité routière à travers leurs émissions, articles de presse ou prestations culturelles. Elles sont 7 femmes à bénéficier des trophées de récompense. Il s’agit de Bintou Dagnoko du journal défi, Aminata Sacko de l’Inter de Bamako, l’artiste Mamou Sidibé, N’Dei Awa Camara de la radio Klédu, Astan Tangara de la radio Targana de San, Kadia Koné de la radio Benkan et Barry Raki Thiam de l’ORTM de Mopti. Chaque lauréate a aussi bénéficié d’un casque et d’une enveloppé symbolique. La cérémonie officielle de remise des prix était placée sous la présidence du secrétaire général du ministère des Transports et du Désenclavement, Alkeidy Amar Touré, en présence de la présidente de ladite association  notre consœur, Mariam Koné de l’Info Matin, Mme Coulibaly Salimata Diarra de l’ASCOMA et le directeur général de l’ANASER. Il y avait aussi les représentants des partenaires techniques et financiers ainsi que ceux des associations. «Merci pour votre accompagnement pour la lutte contre l’insécurité routière», a déclaré Alkeydi Touré, avant de témoigner sur l’engagement des femmes de médias pour la lutte contre le fléau. Au nom du ministre du département, il a exprimé l’engagement de l’Etat à soutenir des initiatives luttant contre l’insécurité routière. M. Touré a, enfin, rappelé que l’Agence nationale de la sécurité routière a été créée en 2009, avec pour mission de promouvoir et renfoncer la sécurité routière.
Quant à Mariam Koné, elle a salué l’accompagnement de l’Etat et les partenaires depuis la création du réseau. «Nos différentes armes ne sont autres que notre détermination, nos plumes et nos micros. Le choix du thème s’explique par l’intérêt et l’engagement des femmes de médias à accompagner le département du Transport et du Désenclavement dans la lutte contre l’insécurité. La lutte contre l’insécurité routière a toujours été une priorité fondamentale des autorités de notre pays. C’est pourquoi, nous saluons les efforts inlassables déployés par l’ANASER et ses partenaires à travers des campagnes de sensibilisation, de formation, d’éducation routière, l’accompagnement des forces de sécurité, les contrôles routiers. Nous allons continuer à sensibiliser, éduquer et informer pour un changement positif des comportements sur la route», a conclu la présidente de l’association. La lauréate de Mopti, Mme Barry Raki Thiam, a exprimé sa satisfaction pour le travail de l’association JOURNAC. La présidente de l’ASCOMA a félicité l’initiative et le thème qui est aujourd’hui une préoccupation majeure de la population et des autorités maliennes. Elle a rendu un vibrant hommage à la presse malienne pour son engagement en faveur de la paix et de l’amélioration des conditions de vie des populations. La journée a été agrémentée par la prestation des artistes chanteurs, comédiens qui ont lancé des messages de sensibilisation. Il s’agissait de Alou Sam, Balodji et des 5 stars de la comédie malienne. Auparavant, une minute de silence a été observée à la mémoire des disparus.
Amadou SOW

Laisser une réponse