4è revue annuelle du Programme d’appui à la gouvernance locale : Le bilan d’exécution des activités à la loupe

0
176

Évaluer la performance du Programme d’appui à la gouvernance locale (Mali SNGP) au cours de l’année écoulée conformément au plan de travail de la période d’option. Tel était le principal objectif de l’atelier de la 4è revue annuelle de Mali SNGP tenue hier dans un hôtel de Bamako. Lancé en février 2016, Mali SNGP est un projet financé par le gouvernement américain à travers l’USAID, à hauteur de 22 millions de dollars américains, soit environ 11 milliards de Fcfa, pour une durée de cinq ans. La cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier était présidée par le représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Abdoulaye Mahamane, en présence de la directrice résidente de Mali SNGP, Touré Kadidia Dienta. L’événement a aussi enregistré la présence du directeur de l’USAID, Scott Dobberstein et bien d’autres invités.
Dans son discours d’ouverture, le représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a exprimé sa profonde reconnaissance au gouvernement et au peuple américain pour leurs inlassables efforts à l’endroit de notre pays en matière de décentralisation et de gouvernance locale. En dépit des résultats louables du projet, a poursuivi Abdoulaye Mahamane, les plus hautes autorités du pays ont estimé nécessaire de poursuivre l’approfondissement de notre processus de décentralisation par la régionalisation.
En vue, justifiera-t-il, de donner un souffle nouveau à la réforme et assurer un développement territorial équilibré des régions. Conscient que le programme Mali SNGP tire vers sa fin, le représentant du ministre en charge de la Décentralisation assurera que tout sera mis en œuvre pour consolider les acquis du projet.
La directrice résidente de Mali SNGP a, dans son intervention, énuméré plusieurs réalisations du Programme : accroître la participation des citoyens au processus de planification, budgétisation, mise en œuvre et suivi des programmes de développement local, instaurer une culture de responsabilité et de redevabilité entre les élus et les communautés locales. Et Touré Kadidia Dienta d’ajouter que le programme qu’elle dirige a aussi permis de renforcer les systèmes de contrôle, combattre la corruption et promouvoir la transparence dans la gestion des fonds publics. Pour assurer la durabilité de ces acquis, Mali SNGP, selon sa directrice a élaboré ou révisé plusieurs manuels et guides pratiques. Il s’agit du manuel de formation sur le budget programme, des modules de formation en leadership féminin, du manuel d’évaluation des politiques publiques etc.
Le directeur de l’USAID dans notre pays a rappelé que le projet Mali SNGP est une initiative du gouvernement financée par le peuple américain par le biais de l’organisation qu’il dirige. Cela, Selon Scott Dobberstein, pour se concentrer sur l’amélioration de la gestion des ressources financières publiques afin de faire progresser la décentralisation des ressources et des compétences de l’État vers les collectivités territoriales. Mali SNGP, a affirmé le directeur de l’USAID, a été lancé en même temps que la nouvelle politique de décentralisation appelée régionalisation et les Agences de développement régional (ADR). «Les ADR sont bien reconnues comme la clé du succès de la régionalisation et du développement de leur région», a-t-il insisté.

Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse