6è Sommet G5 Sahel : Des décisions importantes

0
895

Les rideaux sont tombés mardi en fin d’après-midi sur les travaux du 6è Sommet ordinaire des chefs d’État du G5 Sahel. Aux termes de la rencontre, le président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a pris les rênes de l’Organisation. Dans le communiqué final qui a sanctionné les travaux, sur la situation sécuritaire dans l’espace G5 Sahel, les chefs d’État ont condamné fermement les récentes attaques visant les Forces de défense et de sécurité, les populations civiles, les infrastructures socio-économiques. Ils ont salué les efforts entrepris par les États membres aux niveaux national, régional et international visant à stabiliser la situation sécuritaire dans la région G5 Sahel.
Les chefs d’État ont déclaré avoir pris bonne note de la Déclaration de Nouakchott émanant des imams, ulémas et leaders religieux musulmans représentant toute l’Afrique et qui a insisté sur l’importance de distinguer l’islam et la violence aveugle prônée par les groupes armés. Par ailleurs, les chefs d’État ont renouvelé leur engagement à renforcer la coopération dans la lutte contre le terrorisme et à poursuivre la montée en puissance de la Force conjointe du G5 Sahel à travers le partage de renseignements et la mutualisation des moyens, notamment pour les vecteurs aériens. Ils ont aussi réitéré leur appel au Conseil de sécurité des Nations unies pour que la Force conjointe du G5 Sahel soit placée sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies et bénéficie d’un financement pérenne.
En outre, les chefs d’État se sont félicités de la signature de l’engagement technique entre le G5 Sahel, la Commission européenne et l’Organisation des Nations unies pour la fourniture d’un appui opérationnel et logistique à la Force conjointe des cinq pays du G5 Sahel. Ils ont lancé un appel à tous les partenaires à soutenir les conclusions du sommet de Pau (France), tenu le 13 janvier dernier. Enfin, ils se sont félicités du niveau d’opérationnalisation de la Force conjointe du G5 Sahel et en appellent aux partenaires pour concrétiser leurs annonces faites à Bruxelles en 2018. Le prochain sommet ordinaire du G5 Sahel se tiendra en février 2021 au Tchad.

Envoyé spécial
Massa SIDIBÉ

Laisser une réponse