Action gouvernementale : La croisade contre les trois « I »

0
270

Le chef de l’État a salué le travail abattu par le gouvernement lors de l’année écoulée

Les actions vont s’articuler autour de la solidarité et la cohérence, de l’intensification des missions sur le terrain, d’une meilleure communication, de la culture du résultat et de la lutte contre l’insécurité, l’incivisme et l’insalubrité. Le Premier ministre a dévoilé hier des axes du travail du gouvernement cette année. C’était à Koulouba lors de la présentation de vœux au président de la République

Le gouvernement place l’année 2020 sous le signe de «l’espoir, de l’espérance et du renouveau». Plus que jamais déterminé à maintenir le cap, son action sera articulée autour de la solidarité, de l’intensification des missions sur le terrain, de la culture de l’obligation de résultats et de la croisade contre les trois «i» : insécurité, incivisme, insalubrité. Ces grandes lignes ont été esquissées, hier dans la salle des banquets de Koulouba, par le Premier ministre qui présentait les vœux du gouvernement au président de la République.
Dr Boubou Cissé a, d’abord, présenté ses meilleurs vœux au président Ibrahim Boubacar Keïta et souhaité que l’année nouvelle voit le couronnement des efforts pour la paix, la cohésion sociale et le redressement de notre pays. Des souhaits qui résument les préoccupations de l’heure, face auxquelles le chef du gouvernement et les ministres entendent continuer et amplifier les actions durant cette année. Concrètement, a-t-il annoncé, la solidarité et la cohérence, l’intensification des missions sur le terrain, la meilleure communication, la culture de l’obligation de résultats et la croisade contre l’insécurité, l’incivisme, l’insalubrité seront des axes importants de l’action gouvernementale. Il précisera que la mise en œuvre du Programme présidentiel «Ensemble pour la paix et le progrès : Notre grand Mali avance» et la deuxième phase du «Programme d’urgences sociales» constituent pour le gouvernement un engagement constant et sous-tend toutes ses actions au quotidien.
Le Premier ministre a mis l’occasion à profit pour présenter les actions fortes menées par son équipe durant l’année écoulée. De la gouvernance à la lutte contre le terrorisme et l’insécurité, en passant par l’agriculture, la culture, la diplomatie, la promotion de l’employabilité, les infrastructures, la communication… aucun secteur n’a échappé à l’attention du gouvernement. Singulièrement dans le domaine de l’éducation, l’équipe du Dr Boubou Cissé a consenti des efforts financiers importants pour l’apaisement du climat au sein de l’espace scolaire. Et, a rassuré le Premier ministre, «tout sera mis en œuvre pour éviter à l’école malienne le spectre d’une année blanche». Aussi, le gouvernement prendra toute sa part dans la mise en œuvre des conclusions du Dialogue national inclusif.

LES PROUESSES- L’année 2019 a été une année éprouvante à maints égards pour notre Nation. Partout sur le territoire national, nos compatriotes ont payé un lourd tribut à l’insécurité et aux affres du terrorisme. S’y ajoute la furie des inondations à Bamako et ailleurs dans le pays, avec son cortège de sinistrés, la résurgence des revendications catégorielles. Sans oublier une certaine crispation au niveau du dialogue politique et social. Bref, le pays était dans une tourmente.
«Il y avait plus de fronts que de chantiers ouverts», a témoigné le président de la République, louant les prouesses du gouvernement qui a réussi à «éteindre beaucoup de feux». S’adressant particulièrement au Premier ministre, le chef de l’État a déclaré : «Vous avez semé la paix».
Ibrahim Boubacar Keïta a, cependant, fait remarquer que notre cohésion reste menacée dans certaines parties du pays, où les forces du mal ont mis les communautés dos à dos. Pour autant, le chef de l’état ne désespère point.
Il envisage l’avenir avec beaucoup d’optimisme et entend poursuivre, de toutes ses forces, les efforts de qualification de notre outil de défense. Cela, pour permettre à nos Forces de défense et de sécurité de faire face à la guerre asymétrique qui nous est imposée.
Il s’est appesanti sur la complexité de ce type de guerre, face à laquelle nos forces font preuve de bravoure. Et d’inviter les populations à soutenir nos vaillants soldats, en dénonçant auprès de l’autorité la plus proche tout acte suspect qu’elles auront constaté dans leur entourage.
Le président Keïta a, par ailleurs, salué les succès enregistrés par nos équipes sportives. Il s’est aussi étendu sur la richesse que représentent notre culture et nos patrimoines. «Le Mali n’est pas au mieux de sa forme, mais il avance», a déclaré le chef de l’État qui n’a pas manqué de remercier toutes les forces politiques signataires de l’Accord politique de gouvernance. Il a invité le gouvernement à assurer sa «mission sans état d’âme, mais dans le strict respect des lois de la République», avant d’indiquer l’intérêt qu’il attache à l’application effective des résolutions et recommandations du Dialogue national inclusif.

Issa Dembélé

Laisser une réponse