Mali : Le chef de l’Etat annonce la dissolution de la Cour constitutionnelle

0
497

Le président de la République du Mali, dans une brève adresse à la Nation samedi soir, annoncé la dissolution de la Cour constitutionnelle. Ibrahim Boubacar Keïta a précisé qu’il a abrogé le décret de nomination des membres de la Cour et invité les autorités compétentes à procéder à la nomination des nouveaux juges constitutionnels, dès la semaine prochaine.

Le chef de l’Etat effectue ainsi un nouveau pas dans la recherche de la décrispation, après avoir annoncé le remembrement de la Cour dans un mois, dans son intervention du mercredi soir dernier. Il n’est un secret pour personne que la Cour constitutionnelle cristallise les ressentiments de nombre de nos compatriotes, suite à la proclamation des résultats des élections législatives du mois de mars dernier.

Le président de la République a précisé qu’il a été amené à prendre cette décision, après avoir mesuré la gravité de la situation que traverse le pays. La dissolution de la Cour constitutionnelle, réclamée à cor et à cris par les contestataires, constitue une nouvelle concession de la part du chef de l’Etat, dans le but de désamorcer la crise. En lâchant du lest encore une fois, le président Keïta vient d’effectuer un pas supplémentaire en direction du M5-RFP pour parvenir à un terrain d’entente.

Par ailleurs, le président de la République a dénoncé les violences au cours des graves événements survenus vendredi dans la ville de Bamako, lors de la manifestation organisée par le M5-RFP. Il a vivement critiqué les agissements des leaders politiques qui ont incité des manifestants à s’attaquer à des édifices publics et à s’adonner à des saccages et des pillages. Ibrahim Boubacar Keïta a assuré que les auteurs de ces faits déplorables seront recherchés et présentés à la justice.

B. TOURE

 

Laisser une réponse