Affaire George Floyd : L’industrie musicale américaine manifeste sa solidarité par un Black-out Tuesday

0
615

L’affaire George Floyd est loin de connaître son épilogue. L’on se rappelle qu’à la date du 25 mai dernier, George Floyd, un homme afro-américain, a été tué dans la communauté Powderhorn de Minneapolis, Minnesota. Alors que Floyd était menotté et couché face contre terre dans une rue de la ville lors d’une arrestation, Derek Chauvin, un officier de police américain blanc de Minneapolis, a gardé son genou sur le côté droit du cou de Floyd pendant 8 minutes et 46 secondes.

Une autopsie faite a conclut qu’il est mort par homicide en d’autre terme une asphyxie par pression prolongée sur son cou par le policier lui a été fatale.

Après une semaine de vague de manifestations et d’émeutes dans tous les Etats-Unis, suivis des réactions de nombreuses personnalités à travers le monde, la tension ne faiblit pas et semble prendre une dimension planétaire. Ce mardi 2 juin 2020, sur les réseaux sociaux les manifestations ont également pris de l’ampleur avec le Black-out-Tuesday (Mardi débranché), un mouvement lancé par l’industrie musicale américaine.

Une représentation est faite à travers un fond de couleur noire visant un seul objectif : faire montre de solidarité envers la communauté noire, victime d’injustices depuis plusieurs décennies au pays l’oncle Sam. Ainsi, de nombreuses célébrités comme Rihanna ou Beyoncé et leurs labels ont appelé ce mardi à une journée de grève, sans musique. En cette même journée spéciale, certains autres artistes ont décidé de s’effacer de toute vie médiatique. En attendant, l’enterrement du jeune homme est prévu pour le 9 juin à Houston.

T .Camara

Laisser une réponse