Africa challenge féminin de Golf : Valet Fatoumata Sy et sanglier Mariam N. Diane, deux porte-drapeaux maliens

0
106

Le Mali sera bien présent au tournoi féminin international AACT All Africa challenge Trophée qui débute, dans quelques semaine, en Namibie. En effet, du 28 mars au 4 avril, Mme Sanglier Mariam Niagalé Diané et Mme Valet Fatoumata Sy vont représenter le Mali à la 4è édition de ce challenge Trophée AACT All Africa féminin. Nos deux porte-drapeaux seront accompagnés par le sélectionneur national. L’information a été donnée, en début de semaine, par la Fédération malienne de golf (FMG).
Au total, 70 femmes de plus de 20 pays prendront part au tournoi de Namibie. Pour cette 4è participation malienne, les préparatifs vont bon train. Nos deux joueuses affichent leur ambition de porter haut le drapeau du Mali. «Nous sommes à pied d’œuvre dans les préparatifs du tournoi féminin international prévu du 28 mars au 4 avril. Pour cette 4è édition de la compétition, nous sommes deux joueuses qui allons représenter le Mali. Moi et ma coéquipière Mme Valet Fatoumata Sy. Nous sommes les deux seules internationales maliennes. Nous comptons faire une participation qui fera honneur à notre pays», souligne Mme Sanglier Mariam N. Diané. Pour ce qui est du palmarès du Mali dans cette compétition, Mariam N. Diané dira : «ce sera notre quatrième participation. La première fois, c’était en 2011, au Sénégal, J’étais alors la seule joueuse malienne. Je peux vous dire qu’on n’a pas été parmi les derniers. Sur une quinzaine de pays, le Mali a été douzième en n’ayant vraiment pas tous les atouts disponibles pour bien rivaliser avec l’élite internationale. En 2016, à Malabo, en Guinée-Équatoriale, j’étais le seul porte-drapeau malien. On s’est classé 17è sur 22 pays participants. Ce qui n’est pas négligeable pour le golf malien qui n’est pas à point ».
La troisième participation remonte à 2018, au Nigeria, au golf d’Abuja. « C’était, aussi, la première fois qu’on recevait l’accompagnement du département de la Jeunesse et des Sports quand Me Jean-Claude Sidibé était le ministre.
Le Mali s’est bien comporté en se classant 15è sur 19. J’étais avec Mme Valet Fatoumata Sy », a rappelé Mme Sanglier. « En tout cas, on est arrivé à faire de notre mieux : battre des pays qui avaient le parcours (terrain de golf) chez eux, alors qu’on n’avait pas de parcours aux standards internationaux », a-t-elle ajouté. « Cette année, on espère porter haut les couleurs du Mali. Nous avons bénéficié de stages préparatoires au Sénégal et au Nigeria », a-t-elle indiqué.
Pour sa coéquipière, Mme Valet Fatoumata Sy, la priorité des priorités, c’est l’acquisition d’un site de compétition pour le Mali. «Nous disposons d’un terrain de 26 ha à Kabala qui a été octroyé à la fédération par les autorités. C’est une avancée significative dans la promotion du golf au Mali, sauf que le terrain est nu. Autrement dit, tout est à faire pour le rendre opérationnel. Nous avons besoin du soutien et de l’aide de tous nos compatriotes pour promouvoir le golf au Mali. C’est un travail de longue haleine qui demande des moyens, mais avec la volonté, tout est possible», a dit Mme Valet Fatoumata Sy.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse