Afrocan : RD CONGO, APRÈS LE CHAN, L’AFROCAN

0
244

La RD Congo a été le premier pays à inscrire son nom au palmarès du Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN) qu’elle a remportée en 2009 (victoire 2-0 face au Ghana en Côte d’Ivoire).

Une décennie après ce sacre, les Congolais ont remis ça, en s’adjugeant, samedi au Palais des sports Salamatou Maïga, le premier trophée de l’Afrocan, la nouvelle compétition de FIBA-Afrique réservée, comme le CHAN, aux joueurs évoluant sur le continent.

En finale, la sélection congolaise a surclassé la surprenante équipe de cette première édition de l’Afrocan, le Kenya (82-61). Les deux premiers quarts temps ont été âprement disputés, mais après la mi-temps, il n’ y aura qu’une seule équipe sur le plan : celle de la RD Congo, bien emmenée par le trio composé de Maxi Munanga Shamba (20points, 7rbds), Evariste Shonganya (18points, 9rbds) et Rolly Fula Nganga (15points, 5rbds) et qui ne laissera aucune chance à son adversaire.

La cinquième place du classement général, synonyme de qualification pour la phase finale de la prochaine édition a été enlevée par le Mali, face au Tchad, battu 75-64.

Le score de la partie atteste de la suprématie des Congolais qui s’étaient offert la peau de l’Angola en demi-finale, l’un des grands favoris de la compétition (le Kenya a éliminé le Maroc). Le tournant de la finale a été le troisième quart temps, qui a vu les Léopards marquer 29 points pour mener 65-47.

Complètement débordé par la vivacité et la rigueur défensive des Congolais, le Kenya ne reviendra plus dans le match et assistera, impuissant à la démonstration de son adversaire. Score final : 82-61 pour la RD Congo qui devient, ainsi, la première nation du continent à inscrire son nom au palmarès de l’Afrocan.

Cerise sur le gâteau pour les Congolais, Maxi Munanga Shamba a été élu MVP du tournoi et le joueur figure parmi le cinq majeur aux côtés de Tylor Ongwae (Kenya), Edson Ndoniema (Angola), Tom Wamukota (Kenya) et Jordan Sacko (RD Congo). Dans la petite finale disputée plus tôt, l’Angola avait dominé le Maroc 88-71 et remporté la médaille de bronze.

La cinquième place du classement général, synonyme de qualification pour la phase finale de la prochaine édition a été enlevée par le Mali, face au Tchad, battu 75-64.

La finale était présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, en présence de quelques membres du gouvernement, l’ancien président de FIFA-Afrique et futur patron de FIBA-Monde, Hamane Niang et du président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Harouna B. Maïga.

Au total, 12 pays ont participé à cette première édition de l’Afrocan. Il s’agit du Mali, de la RD Congo, du Kenya, de l’Angola, du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Tchad, du Nigeria et de l’Egypte. Les équipes ont été reparties en 4 poules de 3 et à l’issue de la phase initiale, tous les pays se sont retrouvés en huitièmes de finale. Ensuite, il y a eu les quarts et les demi-finales.

Laisser une réponse