Agence de développement régional de Koulikoro : Les administrateurs affichent leur satisfaction

0
110

Sur les 116 collectivités territoriales encadrées, 94 ont bénéficié d’au moins un appui de l’ADR

La 5è session du conseil d’administration de l’Agence régionale de développement de Koulikoro (ADR-K2) s’est tenue jeudi dernier. Au cours de cette session, les administrateurs ont fait le point de la mise en œuvre des recommandations de la 4è session, examiné et adopté le rapport annuel de performance 2019, examiné et adopté le contrat annuel de performance 2020. Ils ont également examiné et adopté le programme annuel de performance 2020 et le budget annuel de performance 2020.
«Sur les 116 collectivités territoriales de la Région de Koulikoro, 94 ont bénéficié d’au moins un appui de l’ADR, soit 81%. Ce taux est en nette progression par rapport à 2018, où il était de 77% », s’est réjoui le président de l’ADR-K2, Boubacar Boly. Ce dynamisme, a-t-il ajouté, a permis à l’ADR de réaliser 19 des 22 indicateurs de performance auxquels les ADR sont soumises, soit un taux de performance de 86% contre 81% en 2018.
«Avec cette performance, l’ADR de Koulikoro est devenue de plus en plus proche des collectivités territoriales de la région avec un indice moyen de 3,22 par an», a indiqué Boubacar Boly, ajoutant que cela s’explique à la fois par les nombreuses sollicitations que ces collectivités adressent à l’ADR et aussi par l’implication de l’ADR dans la mise en œuvre des projets/programmes intervenant auprès de ces mêmes entités (ENABEL, SNGP, PEPA/GIZ).
S’agissant du contrat annuel de performance, il s’inscrit dans la budgétisation en mode programme 2.064 « Développement régional et local ». Il est bâti autour de trois objectifs et traduit la volonté du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de réorganiser la relation financière entre l’État et l’ADR de Koulikoro afin d’améliorer la mise en œuvre des politiques publiques et l’efficacité de la dépense publique.
Quant au programme annuel de performance 2020, il s’agira d’apporter assistance aux collectivités dans l’exercice de la maîtrise d’ouvrage, dans la mobilisation des ressources, la planification et la mise en œuvre des opérations de développement.
Les administrateurs ont examiné et adopté le budget annuel de performance en recettes prévisionnelles et en dépenses à 279,7 millions de Fcfa. Le conseil a aussi délibéré pour autoriser son président à conclure des contrats et conventions de partenariat et ou de financement au profit de l’ADR.
Il faut rappeler que la mission des ADR est de favoriser le développement régional et local dans son espace d’intervention en apportant assistance aux collectivités territoriales dans l’exercice de leur maîtrise d’ouvrage.

Amadou MAÏGA
Amap-Koulikoro

Laisser une réponse