Aide alimentaire : La France octroie 3,15 milliards de FCFA au Mali

0
297

La cérémonie de signature s’est déroulée, hier à la Primature, en présence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé et de
l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer

La pandémie du coronavirus qui sévit actuellement dans le monde affecte durement les couches et les ménages les plus vulnérables. Face aux conséquences de la Covid-19 et de l’insécurité au Nord et au Centre de notre pays, l’État du Mali a sollicité et obtenu une aide alimentaire d’urgence de 3,15 milliards de Fcfa auprès de la France. Cette aide sera mise en œuvre par le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’ONG Action contre la faim (ACF). La cérémonie de signature de cette convention a eu lieu, hier, à la Primature sous la présidence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé.

C’était en présence de l’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer, de la représentante pays du Programme alimentaire mondial au Mali, Sylvia Caruso, et de la directrice de l’ONG Action contre la faim (ACF), Dabagaï Dabagaï. Le ministre Commissaire à la Sécurité alimentaire, Kassoum Denon était également présent à la cérémonie. La crise sanitaire que traverse le monde, l’insécurité au Nord et au Centre et les aléas climatiques pèsent sur la situation humanitaire de notre pays.

Ainsi, à la sortie de la campagne agricole 2019-2020, plus de 5 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, dont 1,4 million en besoin d’assistance alimentaire urgente. Pour matérialiser cette aide alimentaire, l’ONG Action contre la faim, interviendra dans les cinq communes du Cercle de Bourem, actuellement classées en urgence humanitaire. Elle apportera une assistance alimentaire à mille ménages pendant la période de soudure, tandis que 500 autres ménages seront dotés d’équipements leur permettant de restaurer des ouvrages de production (périmètre rizicole, jardin maraîcher, mare).

L’appui du PAM ciblera les personnes vulnérables du Centre et du Nord. Environ 140.000 personnes bénéficieront d’une assistance alimentaire d’urgence et de transferts d’argent et de bons. Aussi, plus de 63.000 enfants de 6 à 59 mois en situation de malnutrition et des femmes enceintes et allaitantes recevront un aliment de supplémentation.

L’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer a expliqué que la signature de ces deux conventions témoigne de la solidarité existante entre la France et le Mali. Il a formulé le vœu que l’ensemble de ces appuis, d’un montant de 3,15 milliards de Fcfa contribuera à la résolution de la crise alimentaire que connaît notre pays. Le diplomate a assuré le Mali du soutien et de l’accompagnement de son pays dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

La représentante pays du Programme alimentaire mondial a remercié le gouvernement français pour cet appui au profit des personnes vulnérables de notre pays. «Cette année, le Mali a fait face à une dégradation de la sécurité alimentaire avec 1,3 million de personnes dans le besoin d’une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence», a expliqué Sylvia Caruso. Cette dégradation, a-t-elle ajouté, risque d’être aggravée par la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Ainsi, vu la gravité de la situation, Sylvia Caruso a assuré que le PAM continuera son aide alimentaire aux ménages les plus vulnérables. Selon elle, la contribution de la France permettra à son organisation de répondre aux besoins les plus urgents des personnes en insécurité alimentaire.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a adressé, au nom du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, ses remerciements pour cet appui que la France vient de faire à notre pays. «Nous apprécions cette marque de solidarité de la France envers notre pays dans ce contexte de crises multiformes auxquelles nous sommes confrontées», a souligné le chef du gouvernement. Les besoins, a affirmé le Premier ministre, sont énormes et «nous apprécions la réaction de la France, suite à l’appel d’urgence que l’État du Mali a lancé le 7 avril dernier auprès du président de la République française, Emmanuel Macron».

Cet appui de la France, indiquera Dr Boubou Cissé, va s’inscrire dans le cadre des mesures qui avaient été annoncées par Ibrahim Boubacar Keïta pour répondre aux conséquences de la pandémie du coronavirus sur les populations. Le Premier ministre a remercié le PAM et ACF pour leur accompagnement dans l’effort du gouvernement à atteindre les objectifs de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali.

Abdoul Karim
COULIBALY

Laisser une réponse