Aide aux albinos: L’AMPA en première ligne

0
96

Les albinos font toujours l’objet de stigmatisation par la population

C’est dans un contexte marqué par la crise sanitaire de Covid-19 que notre pays a célébré le 13 juin dernier, à l’instar de la communauté internationale, la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Le thème de cette année est «Fait pour briller » (Made To Shine).

Cette thématique a été retenue pour célébrer et mettre en avant les réalisations et les succès des personnes atteintes d’albinisme. Malgré les défis en cette période de pandémie, les associations et organisations de défense des droits des albinos ont tenu à rehausser le ton pour dénoncer l’injustice sociale dont font l’objet les personnes atteintes de cette maladie de la peau.

L’objectif de cette Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme est de rappeler qu’en dépit des pratiques horribles, les personnes atteintes d’albinisme continuent de faire preuve de résilience face aux injustices et aux nombreux obstacles qui entravent leur épanouissement.

L’albinisme est une anomalie génétique et héréditaire qui affecte la pigmentation et se caractérise par un déficit de production de mélanine, a rappelé la présidente de l’Association malienne pour la protection des personnes atteintes d’albinisme (AMPA). Selon Mme Maïga Aminata Traoré, la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme de cette année s’est déroulée dans un contexte particulier avec la pandémie de Covid19.

«Malgré la situation, nous avons mené plusieurs actions en vue de lutter contre l’exclusion et l’injustice auxquelles font face les personnes atteinte par l’albinisme. Dans certains pays, elles ont récemment été étiquetées «Covid-19». Cette tentative de discrimination vient s’ajouter aux assassinats, attaques, brimades contre elles », a indiqué Mme Maïga Aminata Traoré, ajoutant que l’albinisme est encore mal compris par la majorité de la population malienne. Pendant la journée du 13 juin, l’AMPA, selon sa présidente, a planté plus de 30 arbres dans la cours de l’Institut des jeunes aveugles (IJA) pour participer à la lutte contre le changement climatique.

Elle a aussi composé des slams et des morceaux musicaux pour évoquer le contexte actuel de l’albinisme et distribué des crèmes et des produits aux personnes atteintes d’albinisme. « Moins de 10% d’albinos arrivent à finir les études et s’intégrer dans la vie active. Cela est dû à l’absence d’un mécanisme d’accompagnement», a expliqué Mme Maïga Aminata Traoré, ajoutant que l’une des grandes préoccupations de son association est l’inscription des produits de soins et protection des albinos sur la liste de l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Il s’agit notamment des crèmes anti-soleil et des verres correcteurs.

Amadou Sow

Laisser une réponse