Aiglonnets : Yirigué F. Sekongon, «Je suis fier d’être malien»

0
94

Pour son premier match officiel avec la sélection nationale cadette, le jeune milieu offensif d’Afrique football élite a crevé l’écran, en réalisant le triplé et en délivrant une passe décisive

Le joueur de l’Afrique élite football, Yirigué Fougougnon Sekongon est l’auteur d’un triplé avec les Aiglonnets lors du premier match amical international face à la Mauritanie (72è, 82è et 89è min) samedi dernier au stade Mamadou Konaté. L’avant-centre de l’AFE, Yirigué Fougougnon Sekongon a brillé comme une étoile dans le ciel du stade.

Le jeune ivoiro-malien a été dans tous les bons coups de son équipe et a marqué les esprits des maigres spectateurs présents ce jour. «Je suis très content et fier d’avoir marqué 3 buts. Sur le plan individuel, c’est une belle performance, mais le plus important, c’est la victoire du groupe. Je me suis bien préparé pour ce match, mais ce sont surtout mes coéquipiers qui m’ont facilité la tâche. J’espère que l’équipe va continuer sur cette voie, jusqu’au tournoi qualificatif en Sierra Leone».
Le milieu offensif d’Afrique football élite (AFE) a indiscutablement été le grand bonhomme du match amical Mali-Mauritanie qui s’est déroulé le 24 octobre au stade Mamadou Konaté. Pas seulement parce qu’il a réalisé le triplé et délivré une passe décisive, mais aussi et surtout par son influence sur le jeu des Aiglonnets.

Yirigué Fougougnon Sekongon a été, en effet, dans tous les bons coups face aux Mauritaniens et a impressionné plus d’un spectateur par son efficacité devant les buts, sa vivacité et son sens du placement. «Mon objectif est de qualifier mon pays à la prochaine CAN U17. C’est ma première fois de jouer en équipe nationale, je compte donner le meilleur de moi et je suis prêt à tous les sacrifices pour mériter la confiance du sélectionneur», assure le jeune milieu offensif, avant de marteler que l’objectif est «la qualification pour la phase finale au Maroc». Mais Yirigué Fougougnon Sekongon ne veut surtout pas s’enflammer après la démonstration des Aiglonnets face aux cadets mauritaniens. «Le premier match s’est bien passé, nous avons gagné 6-0 et montré des choses qui incitent à l’optimisme. Cependant, il faut se dire que chaque match a ses réalités et qu’il s’agissait d’une rencontre de préparation», prévient le jeune international. «Au tournoi de qualification, ce sera sans doute différent et chacun de nous doit le savoir dès maintenant», a insisté Yirigué Fougougnon Sekongon.

Né le 13 juin 2004 à Attécoubé en Côte d’Ivoire, le milieu offensif des Aiglonnets révèle que ses débuts ont été difficiles, à cause de la réticence de ses parents qui ne souhaitaient pas le voir mener une carrière de footballeur. « Ça n’a pas été facile de convaincre mes parents de jouer au football, mais quand ils ont compris que c’était une grande passion pour moi, ils ont accepté», raconte Yirigué Fougougnon Sekongon qui n’a jusque-là connu qu’un seul club : Afrique football élite. «C’est le premier club qui m’a tendu le bras et m’a accepté comme je suis. Je tiens à remercier tous les dirigeants de ce club, ainsi que l’encadrement technique», confie l’international malien, avant de revenir sur ses origines ivoiriennes.

«Les gens disent que je suis Ivoirien, mais dans ma tête et dans mon cœur je suis malien et fier de l’être. C’est un honneur et une fierté pour moi de jouer avec la sélection malienne et défendre le drapeau du pays, le Vert-Jaune-Rouge», clame Yirigué Fougougnon Sekongon, avant de répéter que son objectif est de qualifier les Aiglonnets pour la phase finale de la CAN de la catégorie. Pour lui, l’aventure ne fait que commencer.

D. B.

Laisser une réponse