Aïkido : 220 athlètes accèdent au grade supérieur

0
201

C’est fait. Les ceintures marronnes, bleues et noires qui ont participé au dernier stage de perfectionnement d’aïkido de la Fédération malienne d’aïkido (FEMA) ont désormais leur attestation en poche. Ils ont reçu le précieux sésame, samedi dernier, lors d’une grande cérémonie qui s’est déroulée au dojo du Camp-Para.
Au total, 220 athlètes, composés de ceintures marronnes, bleues et noires ont accédé au grade supérieur, une première dans l’histoire de l’aïkido malien, soulignera le président de la FEMA, Maître Souleymane Diakité. La session en question s’est déroulée en décembre 2019 et a été animée par le Franco-Malien, Maître Abdramane Diop, ceinture noire, 3è dan.
«Ces attestations sont le couronnement de deux mois de stage qui a démarré en décembre et qui a été gracieusement animé par notre compatriote, Abdramane Diop, qui réside actuellement en France. Il a commencé sa carrière au Mali et obtenu son premier dan ici, avant de partir en France. C’est un des nôtres qui a passé deux mois époustouflants avec vous sur le tatami. Ces attestations sont donc le fruit du travail que vous avez fait avec Maître Abdramane Diop», a dit Maître Souleymane Diakité dans son allocution d’ouverture.
«Cette session a été un grand succès, elle a été marquée par des cours sur les nouvelles techniques, notamment l’utilisation des armes. On n’avait jamais organisé un stage de ce genre», insistera le président de la FEMA, avant d’annoncer que désormais, l’utilisation des armes «fera partie de tous les stages qui seront organisés par la fédération». Maître rappellera que ce sont les stages qui remplacent les compétitions en aïkido et que l’utilisation des armes est une nouvelle technique qui était encore peu connue au Mali. La cérémonie était présidée par le directeur national des sports et de l’éducation physique, Aliou Maïga, qui a félicité la FEMA pour la réussite du stage, insistant notamment sur la participation massive des dojos. «Je ne suis pas étonné de cette forte mobilisation des pratiquants d’aïkido.
Il y a une dynamique au sein de cette fédération qui se traduit par l’organisation, chaque année, de la Journée de l’aïkido à laquelle participent toutes les fédérations d’arts martiaux», témoignera Aliou Maïga, avant de rassurer la FEMA de l’accompagnement et du soutien du département de tutelle.

Souleymane B. TOUNKARA

Laisser une réponse