Amap : Le PICK-UP du Desk sport toujours introuvable

0
796

La section des sports de L’Essor n’a plus de véhicule de reportage digne de ce nom. L’unique pick-up des « sportifs » du quotidien national a été purement et simplement volé. Et cela fait environ trois semaines que la Toyota, immatriculée « K 8954-MD » est dans la nature sans que personne, son chauffeur y compris, ne puisse dire exactement ce qui a pu se passer réellement.
S’il faut croire le chauffeur responsable de ce véhicule depuis des années, les faits se sont déroulé dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 mars dernier entre 3 heures à 4 heures alors que le pick-up était garé devant la porte de son domicile à Sabalibougou, quartier populeux de la Commune V du district de Bamako.
Le seul conducteur attitré de ce véhicule des sportifs de l’ « ESSOR » se confond dans une incompréhension totale quant aux conditions dans lesquelles le vol s’est passé devant son domicile. Selon lui, l’engin était bel et bien garé dans un endroit, au milieu de plusieurs autres quatre roues qui passent la nuit à l’endroit précis depuis plus de cinq ans. Et en aucun moment, aucun vol n’a été signalé à sa connaissance si ce n’est son cas.

Qu’est ce qui a motivé ce chauffeur d’un véhicule de service a laisser son matériel de travail devant son domicile alors qu’il le garait dans la cour habituellement ? à cette question, le jeune homme se justifie par une insuffisance d’espace pour raison de travaux dans la cour de son domicile.
En milieu de semaine dernière, les documents personnels du conducteur (carte NINA, carte bancaire, carte nationale d’identité, carte professionnel) auraient été retrouvés dans une localité proche de Kolokani. Bien avant, et sans en avoir la moindre preuve, certains collègues pensaient déjà qu’il y’a des fortes probabilités que l’engin volé soit le fait d’un réseau bien organisé qui dirige ses butins mobiles vers les placers d’or dans la Région de Kayes. Cette source est partie de plusieurs cas de vols du genre. Mais surtout avec le type de véhicule dérobé. Toute fois quelques heures après les faits, plusieurs commissariats de police du district de Bamako dont le groupement mobile de sécurité (GMS), ont été alertés. Certains de nos amis policiers nous ont d’ailleurs confirmé que le centre de commandement de la police, (pool central) est déjà informé. Ce qui, en principe devrait faciliter l’interpellation des suspects. Malheureusement, jusqu’à ce jour, aucune information claire n ‘a filtré du côté des limiers sur la destination du Pick-up de l’ESSOR. Encore moins sur les éventuels voleurs. à l’AMAP, on attend toujours de voir clair dans la disparition spectaculaire du véhicule des reporters sportifs.

Mohamed Traoré

Laisser une réponse