An 60 de la Guinée : LE PRÉSIDENT KEÏTA A CONAKRY POUR ASSISTER AUX FESTIVITÉS

0
929

Aujourd’hui 2 octobre 2018, la République de Guinée fête l’an 60 de son accession à la souveraineté nationale et internationale acquise en 1958, suite à un référendum tenu le 28 septembre de la même année. A cette fête nationale, qui sera célébrée dans les 33 préfectures du pays de Sékou Touré dans le but de renforcer «l’unité nationale et la paix entre Guinéens», prendront part plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, dont le président de la République du Mali.
Ibrahim Boubacar Keïta et son épouse sont, à cet effet, arrivés dans la capitale guinéenne, hier peu avant 15 heures. Le chef de l’Etat du Mali a été accueilli à sa descente de l’avion de commandement par son «frère et ami», le Pr Alpha Condé, président de la République de Guinée. C’était sous les ovations nourries d’une forte colonie malienne qui a massivement effectué le déplacement à l’Aéroport international de Conakry-Gbessia.
Après des salutations d’usage cordiales, le couple présidentiel a été conduit à son hôtel. D’où il se rendra, ce matin, au mythique stade du 28 septembre pour assister aux festivités de cette fête anniversaire.
Avant, le Pr. Alpha Condé aura déposé une gerbe de fleurs à la place des Martyrs, avant de mettre, lui aussi, le cap sur le stade. Il sera, à son arrivée, selon le programme officiel, accueilli par le gouverneur de la ville de Conakry, et par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, président de la Commission d’organisation, Bouréma Condé.
Sur place, le président Condé procédera à la revue des troupes, avant d’assister au défilé qui s’annonce grandiose. Car, des d’associations, des corps d’administration, les forces de défense et de sécurité… doivent (sauf changement de programme) participeront à un grand défilé. Pour ce faire, les forces armées et de sécurité guinéennes sont déjà en répétition depuis quelques jours au stade et dans les alentours. Les couleurs nationales (rouge, vert et jaune) flottent au vent sur des véhicules de transport en commun et sur des édifices privés comme publics. Comme devant la Cathédrale Sainte-Marie de Conakry, l’Assemblée nationale (appelée ici Maison du Peuple) etc. Des rues et grandes avenues du pays ont également fait peau neuve. Telle l’autoroute Fidel Castro qui a été nettoyée et assainie, à l’occasion, par les services de la voirie. Des pieds d’arbres géants ont été badigeonnés, surtout au niveau de la présidence de la République.
Cet après-midi, après les festivités, le Pr Alpha Condé offrira un déjeuner à ses homologues chefs d’Etat et aux autres chefs de délégation à l’hôtel Kaloum. Comme hier soir où ils ont eu aussi droit à un dîner offert par le président guinéen.
Rappelons que c’est le 2 octobre 1958 que la République de Guinée a acquis son indépendance à la suite d’un référendum tenu le 28 septembre 1958.
Sékou Touré avait à l’époque, le 25 août précisement, dit non à l’administration coloniale devant le Général De Gaule à Conakry. «Il n’y a pas de dignité sans liberté, nous préférons la pauvreté dans la liberté à la richesse dans l’esclavage», avait-il clamé.
 
Envoyés spéciaux
Cheick M. TRAORé
Habibou KOUYATé

Laisser une réponse