Année 2019 : La Police fait le bilan

0
298

L’inspecteur général de police, Moussa Ag Infahi, (c) a animé la conférence de presse

Courant 2019, la police nationale a mené 35.123 patrouilles sur l’ensemble du territoire national, dont 18.551 dans le District de Bamako. Ces patrouilles ont permis d’interpeller 32.653 personnes, parmi lesquelles 15.772 ont été déférées devant les tribunaux. Aussi, les limiers ont saisi 10.662 engins à deux roues et 784 à quatre roues à travers le pays. Le bilan fait également ressortir 17.952 cas d’accidents enregistrés qui ont fait plus de 10.000 blessés, dont 3.180 pour la seule ville de Bamako.
Ces informations ont été révélées par le directeur général de la police nationale, l’inspecteur général de police, Moussa Ag Infahi, qui était face à la presse, hier dans les locaux de son service. Cette rencontre avait pour but de partager avec les médias le bilan des activités 2019 de la police nationale et les perspectives pour l’année en cours. Moussa Ag Infahi a également évoqué d’autres sujets comme la compétence de la police nationale. L’année qui vient de s’achever a été sombre sur le plan sécuritaire, soulignera d’entrée de jeu le conférencier et la police n’a pas été épargnée. Des policiers ayant mené à bien leurs missions ont perdu la vie et Moussa Ag Infahi a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes de la crise. Parlant du bilan administratif de 2019, le patron de la police nationale a indiqué que 220.160 cartes d’identité nationale ont été établies par ses services pour une recette d’environ 404 millions de Fcfa. Au total, la police a établi 120.733 passeports biométriques, dont 70.023 pour le Hadj 2019. Quant aux amendes liées aux infractions (contraventions), elles ont permis de récolter plus de 77 millions de Fcfa. Les agents de la police judiciaire, a poursuivi le conférencier, ont saisi plus de 1.233 kg de cannabis, 273 doses d’off (dérivé de l’héroïne), 364 doses du crac (dérivé de la cocaïne), environ 809 kg de produits pharmaceutiques prohibés, 203 armes, toutes catégories confondues et 1.087 cartouches.

L’inspecteur général Ag Infahi s’est réjoui des efforts déployés par les autorités dans le cadre du renforcement des conditions de travail de la police. Des efforts qui se sont traduits par l’établissement par le gouvernement de la médaille d’honneur de la police nationale, l’acquisition de 76 véhicules pick-up et des camions, le recrutement de 10.000 nouveaux agents pour renforcer les effectifs de la police.
Pour l’année 2020, Moussa Ag Infahi a annoncé l’ouverture prochaine d’au moins un commissariat dans toutes les nouvelles régions. Actualité oblige, le conférencier a évoqué le préavis de sit-in annoncé par certains syndicats de la police, les difficultés que rencontrent certains de nos compatriotes de la diaspora à acquérir le passeport biométrique et l’absence de quittances au niveau de plusieurs grands carrefours de la capitale pour les agents de la Compagnie de circulation routière(CCR) …
Concernant le premier point, le patron de la police nationale s’est dit surpris du dépôt du préavis de sit-in devant le ministère de la Sécurité et de la Protection civile par la Coalition des syndicats de la police nationale (CSPN), assurant que le dialogue n’a jamais été rompu entre la direction générale et les syndicats. Il ajoutera que l’essentiel des doléances a déjà été pris en charge, avant d’appeler les syndicats à la retenue et à privilégier le dialogue.

Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse