Appui aux communes urbaines : LE PACUM RENFORCE LES CAPACITÉS DE SES ACTEURS

0
1048

La Cellule de coordination du projet d’appui aux communes urbaines du Mali (PACUM) a organisé, lundi à Kita, un atelier de renforcement des capacités des acteurs de la mise en œuvre  dudit projet. La cérémonie d’ouverture, présidée par le conseiller technique du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abass Yalcoué, s’est déroulée en présence des autorités administratives et politiques de Kita.
Initié en 2012, le PACUM a pour objectif d’appuyer le renforcement des performances institutionnelles et de contribuer à l’amélioration des services d’infrastructures des communes urbaines ciblées. Il bénéficie de l’appui technique et financier de la Banque mondiale et de la Coopération Suisse. A travers les appuis budgétaires annuels des partenaires, il contribue  au renforcement des capacités des conseils communaux et à la réalisation d’infrastructures et équipements urbains dans 14 villes du Mali: Bamako, Kayes, Kita, Sikasso, Koutiala, Bougouni, Koulikoro, Ségou, Niono, Bla, Mopti, Bandiagara, Tombouctou et Gao. Le nombre de bénéficiaires directs du PACUM se chiffre à 236 333 personnes dont 50,47% de femmes. Egalement, 72% des élus et du personnel clé des communes ciblées ont bénéficié d’un minimum de formation sur la période 2012-2015.
Pendant cinq jours, les participants vont échanger sur la mobilisation des ressources propres des communes et leur impact sur la pérennité et la qualité des services fournis aux populations, la maîtrise d’ouvrage, la planification urbaine et la programmation budgétaire. Ils seront également  formés en informatique, notamment en MS-Office, Word, Excel et internet. Dans son intervention, Abass Yalcoué a rappelé qu’en vue de la promotion du développement harmonieux des villes du Mali, le gouvernement a adopté en février 2014 la politique nationale de la ville qui constitue désormais le cadre de référence pour toutes les initiatives stratégiques dans le domaine du développement urbain. A travers cette politique, l’Etat a institutionnalisé certains outils et approches, notamment la contractualisation sur la base de la performance et les transferts des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, de façon à promouvoir la participation citoyenne et la redevabilité sociale des organes de gestion desdites collectivités.
Le conseiller technique du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme a aussi indiqué que le gouvernement, à travers le PACUM, a voulu innover le système de transfert de ressources aux communes en le basant sur l’atteinte d’un ensemble de critères de performances fondés essentiellement sur l’application des dispositions du Code des collectivités territoriales et des règles de bonnes gouvernance en matière de décentralisation. Il a  félicité tous ceux qui travaillent quotidiennement au développement et à la transformation de nos villes en pôle de développement économique et social.  Le premier adjoint au maire de la Commune urbaine de Kita a remercié le PACUM pour le choix porté sur la ville de Kita pour l’organisation de cet atelier. Siriba Cissé a aussi remercié le gouvernement et ses partenaires pour avoir bien voulu financer les projets  qui font le bonheur des populations.
Abdoul Karim
COULIBALY

Laisser une réponse