Arbitrage : Mahamadi Cissé, un parcours exceptionnel

0
86

L’ancien arbitre international est décédé le dimanche 11 octobre à Kayes, à l’âge de 70 ans

Le monde du football malien vient de perdre l’un de ses meilleurs arbitres. Le Kayesien Mahamadi Cissé, puisqu’il s’agit de lui, a définitivement tiré sa révérence, le dimanche 11 octobre à l’Hôpital Fousseyni Daou, à l’âge de 70 ans. Le parcours de cet ancien arbitre international est exceptionnel et doit inspirer la jeune génération. Nous l’avons rencontré quelques jours seulement avant sa mort.

Votre serviteur était venu remettre à l’ancien arbitre un numéro du Supplément Sports du vendredi 7 août 2020 consacré à la finale de la Coupe du Mali 1989 qui a opposé le Réal et le Djoliba (2-0 pour les Scorpions). Dans ce numéro du Quotidien national, on peut voir feu Mahamadi Cissé aux côtés des trois autres arbitres de la finale, à savoir Sidi Békaye Magassa, Drissa Traoré et Modibo N’Diaye. Quand nous lui avons remis le numéro en question et qu’il eut aperçu sa photo, Cissé, comme l’appelaient familièrement les supporters, était apparu à la fois surpris et ému.

Les souvenirs de cette finale Réal-Djoliba étaient encore vivaces chez l’ancien arbitre international, surtout l’image de l’expulsion du milieu de terrain des Rouges, feu Moussa Koné, en toute fin de match,. «à l’époque, il (Moussa Koné, ndlr) était l’un des meilleurs joueurs du Mali et se croyait intouchable», nous dira feu Mahamadi Cissé, avant de renchérir : «Merci beaucoup Dogo, merci de m’avoir apporté ce numéro. C’est un grand souvenir pour moi». Après cette entrevue, Cissé et moi avons convenu de nous rencontrer une deuxième fois pour un portrait de l’ancien international.

Malheureusement, cette rencontre n’aura jamais lieu. Tombé malade quelques jours après notre visite chez lui, Cissé luttera contre la maladie pendant quelques semaines, avant de rendre l’âme le dimanche 11 octobre 2020 à l’Hôpital Fousseyni Daou de Kayes. Comme le dit l’adage, «l’homme propose, Dieu dispose».

Dans son oraison funèbre, l’arbitre Sadio Coulibaly a rendu un vibrant hommage au défunt, déclarant que «feu Mahamadi Cissé a consacré toute sa vie aux sports, singulièrement à l’arbitrage du football». Dans sa carrière, soulignera-t-il, Cissé a gravi tous les échelons et obtenu plusieurs distinctions honorifiques.

Il a été arbitre du District (1974), arbitre de ligue (1976), arbitre fédéral (1978) et instructeur et formateur de la région de Kayes (1980). «En 1989, il a connu une année rose, en devenant arbitre international Fifa lors de sa première sortie à Niamey au Niger. Au mois de septembre de la même année, il a participé à un stage de haut niveau à Lomé au Togo.

Ensuite, Cissé est devenu formateur et instructeur national de la Fédération malienne de football en 2008, puis président de la Commission régionale des arbitres (CRA) de Kayes. Un poste qu’il occupera jusqu’à sa mort, le dimanche 11 octobre 2020. Mahamadi Cissé a également contribué à l’organisation de plusieurs grands événements sportifs, tant au niveau national qu’au niveau international, comme la Coupe de l’amitié, la CAN 2002 que notre pays a abritée, les biennales artistiques et culturelles, j’en passe».

Depuis le lundi 12 octobre, Mahamadi Cissé repose au cimetière de Kayes-Ndi où il a été conduit par une foule composée de parents, d’amis et de responsables sportifs. Il laisse derrière lui une veuve et sept enfants. Dors en paix Cissé ! Amine.

Bandé Moussa SISSOKO
Amap-Kayes

Laisser une réponse