Assemblée nationale : La séance inaugurale de la 6e législature prévue lundi prochain

0
1034

Séance d’enregistrement des nouveaux députés dans l’hémicycle

Par le décret n° 2020-0240/P-RM du 5 mai 2020, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a convoqué l’Assemblée nationale en session extraordinaire le lundi 11 mai. Il s’agira ainsi de la séance inaugurale de la 6è législature. Mais d’ores et déjà, les nouveaux députés ont commencé à se faire enregistrer à l’Hémicycle.
En effet, le secrétaire général de l’institution parlementaire, dans un communiqué, a porté à la connaissance des députés de la 6è législature qu’une permanence pour leur accueil est ouverte dans la salle Mamadou Konaté à partir du mardi 5 mai 2020, de 9 heures à 16 heures et ce, jusqu’à l’ouverture de la séance inaugurale. Sur la base de ce communiqué, les nouveaux élus ont commencé, hier à se faire enregistrer.
Le premier député enregistré est Amadou Coulibaly, élu à Ségou. Cet enregistrement se fait en cinq étapes. À son arrivée, le nouvel élu se procure d’une fiche à remplir auprès de l’équipe de permanence dans la salle Mamadou Konaté. Ensuite, il fait le dépôt de son dossier administratif comprenant une pièce d’identité, un extrait d’acte de naissance, deux photos d’identité, un relevé d’identité bancaire, une copie de l’arrêté d’intégration à la fonction publique pour ceux qui sont fonctionnaires.

La troisième étape de l’enregistrement est le retrait du kit du député. Il s’agit d’un sac contenant le macaron, l’écharpe, le pin’s, un guide du député, une copie de la Constitution et du règlement intérieur de l’institution. Suite à cela, le nouvel élu est reçu par un huissier qui lui montre comment bien porter l’écharpe et le pin’s. Ce n’est pas tout, les nouveaux députés sont, ensuite reçus par d’autres membres de la permanence qui leur expliquent où il faut porter l’écharpe, le pin’s et les privilèges du macaron. La dernière étape de l’exercice est la photo officielle. Au moment où nous quittions la salle Mamadou Konaté vers 13 heures, 48 nouveaux députés s’étaient déjà fait enregistrer dont la plus jeune députée Salimata Traoré, élue à Ségou, Aliou Boubacar Diallo, Sidiki N’fa Konaté, Diadiè Bah, respectivement élus à Kayes, Kolondièba et Niono.

Rappelons que le mandat des députés de la 5è législature est arrivé à terme le 2 mai dernier. La séance inaugurale de la 6è législature aura comme ordre du jour l’élection du président de l’Assemblée nationale, l’examen du règlement intérieur, l’élection des membres du bureau, la constitution des groupes parlementaires et l’examen de deux projets de loi. Il s’agit du projet de loi portant ratification de l’ordonnance autorisant la ratification de l’accord de financement signé à Bamako le 14 avril 2020, entre le gouvernement et l’Association internationale de développement (IDA) concernant le projet d’intervention d’urgence Covid-19 au Mali et du projet de loi portant ratification de l’ordonnance portant modification de la loi n° 01-021 du 30 mai 2001 régissant la profession vétérinaire.
Pour cette législature, le taux de renouvellement des députés est de plus de 75%. Seulement 35 députés de l’Assemblée nationale sortante ont réussi à se faire réélire. Une quarantaine de femmes figurent parmi les 147 députés du nouveau Parlement.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse