Assemblée nationale : Le parti SADI n’a plus de député

0
341

De gauche à droite : Amadou Araba Doumbia, Bintou Dembélé , Moussa dit Tiècoroba Sangaré

Le parti SADI a exclu de ses rangs ses trois députés, ayant refusé de suivre les directives du bureau politique national. Il s’agit d’Amadou Araba Doumbia, élu à Niono, Moussa dit Tiècoroba Sangaré et Bintou Dembélé, tous deux élus à Koutiala.

En effet, après leur élection, ces trois députés, en l’absence du président du parti Oumar Mariko, battu à Kolondièba, ont rejoint « Benso », le groupe parlementaire présidé par Aliou Boubacar Diallo.

Cette décision a suscité l’ire du bureau politique du parti. C’est ainsi qu’il a été intimé aux trois élus de revenir sur cette position en inscrivant leurs actions dans l’opposition conformément à la ligne de la formation politique. Les trois élus, malgré les mises en demeure des instances dirigeantes du parti, sont restés sur leur position. Et c’est cela qui a conduit à leur exclusion.

Il ressort de la décision d’exclusion signée par le secrétaire général adjoint, Makan Keïta, en date du 13 juin, qu’après la mise en place des groupes parlementaires, le parti a appris par voie de presse que ses trois députés se sont inscrits dans le groupe parlementaire « Benso ». Lequel groupe a décidé d’inscrire son action dans la majorité présidentielle. Et pourtant, comme à l’accoutumée, les trois élus ont tenu, au moins, trois rencontres avec le bureau politique pour recevoir des directives à suivre à l’Assemblée nationale.

Donc, ils n’ont tenu compte ni des amendements apportés par le bureau politique au document de déclaration du groupe parlementaire qu’ils ont amené, encore moins des recommandations du parti, faisant ainsi fi des résolutions du dernier congrès. C’est pourquoi, en se fondant sur le règlement intérieur du parti, le bureau politique a convoqué les trois députés et trois membres de chacune des deux coordinations (Niono et Koutiala) pour qu’ensemble, des mesures rectificatives soient envisagées.

Aussi, les coordinations des Cercles de Koutiala et de Niono, au cours des assemblées générales tenues le 6 juin à Koutiala et le 7 juin à Niono, ont demandé aux députés de se conformer sans délais aux directives du parti.

C’est face à leur refus catégorique qu’ils ont été exclus. Il est désormais interdit aux trois députés de participer à toutes les activités du parti. Et par conséquent, ils ne répondent plus du parti SADI et ne peuvent poser aucun acte en son nom à l’Assemblée nationale. Avec l’exclusion de ses trois élus, SADI se retrouve sans député et devient un parti d’opposition extraparlementaire.

Nos tentatives de rentrer en contact avec Amadou Araba Doumbia, connu comme étant le leader des trois parlementaires exclus, pour savoir la motivation de leur décision et la direction qu’ils vont prendre, sont restées vaines.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse