Association des paralysés du Mali : Devoir de participation au développement

0
244

L’association défend les droits et les intérêts de la personne handicapée

On peut bien avoir un handicap physique et apporter sa modeste pierre à l’édifice national. Ainsi, une personne handicapée peut jouer pleinement sa partition dans le développement social, économique et culturel du pays.
C’est dans cette vision que s’inscrit, désormais, l’Association des paralysés du Mali (APM) qui a tenu, il y a une semaine, dans les locaux de la mairie de la Commune V, sa 2è assemblée générale.
Il est utile de préciser que l’Association des paralysés du Mali a été mise en place pour la défense des droits et des intérêts de la personne handicapée. Elle a été créée dans les années 1996 et Chiaka Coulibaly a été le premier à diriger l’Association avant de bénéficier d’une bourse d’études sur la France. Après lui, Amadou Diarra a pris les rênes de l’organisation. Aujourd’hui, les personnes handicapées sont citées en référence dans les secteurs de l’art, de la culture, du sport et à des postes de responsabilité. Elles ont très souvent apporté la preuve par la qualité de leur travail et par leurs capacités à répondre aux exigences de qualité. Le représentant du maire, Karim Sangaré, a témoigné de sa reconnaissance à l’Association des paralysés du Mali. Il a ajouté avoir fait ses premiers pas dans ladite association, il y a 20 ans. « Depuis 1998, j’ai fait un stage au niveau de cette association. J’y ai aussi travaillé pendant quelques années », a souligné Karim Sangaré avant de réitérer sa disponibilité à se mettre au service de l’APM.
Il a également expliqué que l’APM porte le combat du développement de la personne handicapée.
Amadou Diarra, président de l’APM a indiqué que l’assemblée générale annonce le point de départ d’un nouveau plan quadriennal 2020-2024. Elle est une exigence statutaire et reste indispensable pour une meilleure perception du bilan des différentes actions menées dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement, surtout en ces temps où, la bonne gouvernance est un principe au cœur du mouvement associatif des personnes handicapées. Il a indiqué que l’exercice qui s’achève a été marqué par des résultats encourageants et des évènements heureux au double plan humain et social. Ce qui laisse entrevoir de belles perspectives pour le développement de notre association », a-t-il expliqué. « Le rappel à Dieu de certains membres, parents, amis et collaborateurs a été des épreuves dures de ces moments qui s’achèvent. Rendons grâce à Allah, le Clément et Miséricordieux et prions pour leur repos éternel de leur âme », a conclu le président de l’APM.
Mme Coulibaly Fatoumata Dicko, administrateur de l’action sociale, cheffe de la division des personnes handicapées à la direction nationale du développement social (DNDS) a remercié les partenaires de l’Association. « La DNDS qui lutte pour la promotion des personnes handicapées, depuis avant l’indépendance, sera toujours là pour vous accompagner », a-t-elle lancé.
Salimatou MARICO

Laisser une réponse