Audiences à Koulouba : L’Estonie et l’Allemagne réaffirment leur soutien au Mali

0
1228

Le président Keïta avec le ministre estonien de la défense

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a reçu, hier à Koulouba le ministre estonien de la Défense, Jüri Luik et l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali, Dr Dietrich Fritz Reinhod Pohl. Chose rare pour ne pas être soulignée, le président Keïta s’est adressé à la presse à l’issue de la première audience qui aura duré près d’une heure. Ainsi, le locataire de Koulouba a déclaré à l’intention de ses hôtes estoniens que notre pays applique l’Accord pour la paix et la réconciliation. Et justement dans ce cadre, le président Keïta dira que le Premier ministre rentre tout juste d’une longue et belle tournée au nord du pays où il a visité les villes de Kidal, Tessalit, Ménaka et Aguel hoc.
«Cela a été une très belle initiative gouvernementale qui a convaincu davantage les sceptiques que le Mali est un pays un et indivisible. Également, cela a rassuré au-dedans, nos parents du Nord eux-mêmes de l’intérêt qu’aujourd’hui et comme toujours, ils représentent pour la nation malienne…. », a dit le chef de l’État. Lors de cette visite, a-t-il poursuivi, «nous avons vu le manque de Mali quelque part qui était aussi là, cette demande de plus de Mali et de présence de l’État malien en besoins sociaux de base, en éducation, en logistiques, en routes, dans tous les domaines..».
Ibrahim Boubacar Keïta a indiqué que ce fut une bonne chose et le gouvernement va poursuivre ses actions pour satisfaire les besoins des populations.
«Nous sommes un gouvernement qui tient ses engagements nationaux et internationaux», a-t-il insisté, ajoutant qu’il a eu un grand bonheur en échangeant avec le ministre estonien de la Défense. Lequel lui a rappelé encore l’engagement de l’Estonie et des autres États qui ont rejoint la France dans la coalition pour le Sahel. Selon lui, c’est une coalition de défense de nos valeurs, aujourd’hui mises à rudes épreuves par un terrorisme que chacun doit redouter. Pour le chef de l’État, ce n’est pas seulement une affaire uniquement sahélienne ou malienne, mais mondiale. Pour preuve, le président Keïta dira qu’on a vu le terrorisme en Asie, au Moyen-Orient, en Irak, en Syrie et l’on sait les dommages que cela peut causer. Donc pour lui, il était bon et urgent que le monde en prenne conscience aigüe. «C’est à l’honneur de l’Europe, de l’Estonie de l’avoir compris et d’avoir été à nos côtés depuis toujours et singulièrement aujourd’hui, de venir renforcer la coalition pour le Sahel», s’est réjoui le président de la République, pour qui, la présence de l’Estonie est très importante. Selon lui, le Mali a besoin de l’expérience de l’Estonie pour l’aider à qualifier ses jeunes starturpers.
Pour sa part, le ministre estonien de la Défense Jüri Luik a indiqué qu’il a échangé avec le président de la République sur le processus politique que traverse le Mali actuellement et sur le développement économique. «Nous avons parlé sécurité étant donné que l’Estonie a des troupes au niveau de la Minusma, de l’EUTM et de Barkhane. Nous avons discuté des questions sécuritaires pour voir comment mener cette lutte commune contre le terrorisme», a ajouté Jüri Luik, tout en soulignant qu’il y a eu de nouvelles opportunités car son pays vient de décider d’envoyer des troupes complémentaires au niveau de Barkhane.
Pour le ministre estonien de la Défense, cela est une indication du niveau de coopération sécuritaire entre le Mali et l’Estonie. «Je pense que cette coopération va se renforcer de jour en jour. Après cette audience avec le chef de l’État, nous allons pouvoir donner un nouvel élan à la coopération sécuritaire qui existe entre les deux pays», a-t-il précisé.
À la suite du ministre estonien, le chef de l’État a reçu l’ambassadeur de la République d’Allemagne au Mali. À sa sortie d’audience, Dr Dietrich Fritz Reinhold Pohl a confié à la presse qu’il était venu échanger avec le président Keïta sur le Sommet de Bruxelles, prévu le 26 mars prochain. Une audience d’autant plus utile qu’elle aura permis, selon le diplomate, d’évoquer non seulement «les besoins, mais aussi les possibilités de mieux coordonner nos positions» en vue de ce Sommet. Aussi, les deux personnalités ont échangé sur les liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays. Une coopération vieille de plusieurs décennies et qui couvre divers domaines. Le diplomate allemand a détaillé au président Keïta ce que son pays fait au Mali dans le cadre de son «Approche multiforme». Cette approche, a-t-il expliqué, prend en compte les domaines clés, tels que la sécurité, le développement, le renforcement de l’État, l’éducation…

Dieudonné DIAMA
Issa DEMBÉLÉ

Laisser une réponse