Audiovisuel dans l’espace Uemoa :Les régulateurs en conclave à Bamako

0
274

La session de Bamako examinera le plan d’actions adopté  l’année dernière par l’organisation

Le guide communautaire de l’observation des élections et de la régulation des médias en période électorale fait partie des quatre documents qui seront examinés par les participants

La septième Assemblée générale de la Plateforme des régulateurs de l’audiovisuel des pays membres de l’Uemoa et de la Guinée-Conakry a démarré hier dans notre capitale. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la Haute autorité de la communication du Mali (Hac), Fodié Touré. C’était en présence de René Bourgoin, président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle de Côte d’Ivoire (HACA).
Pour cette présente rencontre, qui se tiendra du 17 au 19 mars 2020, les participants auront à examiner quatre documents de très haute importance qui sont les statuts et règlement intérieur de la Plateforme, le règlement intérieur du comité des juristes experts en droit de la régulation des médias et des Tics, le guide communautaire de l’observation des élections et de la régulation des médias en période électorale, le calendrier électoral de l’année 2020 dans les pays membres de la Plateforme.
Dans son intervention, Fodié Touré a rappelé qu’un plan d’actions a été adopté lors de la sixième Conférence des présidents des instances de régulation membres de la plateforme tenue en 2019, dans notre pays.
Ce plan comportait, entre autres, l’institution d’un cadre permanent de concertation entre la Plateforme et la Commission de l’Uemoa, l’institution et l’opérationnalisation du comité des juristes experts en droit de la régulation et des technologies de l’information et de la communication, la consolidation de l’image de la femme à travers la promotion du genre dans les médias.
Le président de la HAC a déclaré n’avoir aucun doute quant à l’expertise de ceux qui examineront ces sujets en vue d’aboutir à des conclusions utiles à ce réseau sous-régional. Avant d’ajouter que les documents adoptés par l’Assemblée générale seront soumis à la signature des présidents et des chefs de délégation de la Plateforme réunis en conférence.
Quant au président de la HACA, il a rappelé la création du comité des experts juristes en régulation des médias et en Tic en février 2018, à Bamako. Comité qu’il a présidé et dont la priorité était de démarrer rapidement le travail, quid à bousculer les grands agendas respectifs. Après cela, a-t-il complété, la toute première session du comité des experts juristes a pu se dérouler à Abidjan, les 29 et 30 avril 2018.
Pour René Bourgoin, cette assemblée générale permettra aux experts juristes de réfléchir à la consolidation statutaire du comité et décider des réaménagements éventuels à lui apporter et d’admettre en son sein de nouvelles personnalités à l’expertise certaine en régulation des médias et en technologies de l’information et de la communication.
De son côté, Mahamane Hamèye Cissé, président de la commission d’organisation, indiquera que les rencontres de la Plateforme constituent un moment intense. Car, l’implication, l’abnégation des experts renforcent la détermination de tous les acteurs à œuvrer sans relâche à la promotion d’une régulation moderne et efficace de l’audiovisuel et de la communication.
Mahamane Hamèye Cissé n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au gouvernement pour son accompagnement qui a permis d’offrir aux participants des conditions d’accueil et de travail idoines.

Lassana NASSOKO

Laisser une réponse