Autonomisation des femmes : LE PROJET SWEDD VALIDE SON BUDGET 2019

0
956

Améliorer les conditions de vie des filles et des femmes


La réunion du Comité national de pilotage du projet « autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel » (SWEDD) s‘est tenue, jeudi dans les locaux du ministère du Plan et de l’Aménagement du Territoire.
La cérémonie était présidée par le secrétaire général dudit département, Seydou Moussa Traore, en présence du coordinateur du projet Moussa Sidibé et d’autres invités.
La réunion s’est attachée à l’examen et validation du plan de travail et du budget annuel de 2019 (PTBA-2019). Les travaux doivent donner un aperçu du bilan 2018 mais aussi examiner le projet du PTBA 2019 du projet SWEDD. La formulation des recommandations et la validation du document en vue de sa soumission à l’avis de non objection de la Banque mondiale étaient aussi des points inscrits à l’ordre du jour de la session.
Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère du Plan et de l’Aménagement du Territoire a rappelé que notre pays et la Banque mondiale ont signé l’accord de financement du projet SWEDD. Il a ensuite ajouté que la mise en œuvre des interventions a commencé, en 2017, par l’élaboration du premier plan de travail et du budget annuel suivi de celui de 2018 dont la mise en œuvre a permis de produire des résultats concrets sur le terrain au bénéfice des populations.
Ces résultats tangibles sont, entre autres, la poursuite de la mise en œuvre de la campagne médiatique en faveur du changement social et de comportement à travers la diffusion de 8 spots, en alternance sur 40 radios communautaires, et l’installation de 3 radios communautaires.
Le recrutement et la réinsertion de 3 170 enfants déscolarisés et non scolarisés dans l’enseignement primaire ; la formation en cours de 1 579 filles et femmes menant des activités génératrices de revenus font partie des réalisations phares du projet. A ceux-ci s’ajoutent la dotation du Laboratoire national de la santé (LNS) en équipement de pointe, la dotation de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) en logistique roulante pour améliorer la distribution des médicaments et le recrutement et le déploiement de 105 sages-femmes dans les communes rurales.
Pour Seydou Moussa Traoré, l’élaboration du PTBA de 2019 devra booster davantage le taux de décaissement qui est de 54%. A en croire le secrétaire général, cette préparation servira de levier à la maturation des réalisations entamées, en vue de transformer le cadre et les conditions de vie des filles et femmes.
Il a aussi précisé que le PTBA de 2019, c’est un montant global de plus de 7, 8 milliards de Fcfa. Cependant, le secrétaire général a invité les membres du comité à un examen critique du document du PTBA pour l’améliorer. Par ailleurs, il a remercié la Banque mondiale et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) pour leur accompagnement constant des actions du gouvernement.
Quant au coordinateur du projet SWEDD, il a expliqué que la rencontre sera mise à profit pour faire le bilan de 2018, notamment les réussites et les insuffisances.
Par rapport au progrès, il a signalé que le projet SWEDD est passé du stade de planification à celui d’exécution depuis 2017. Selon lui, l’octroi de 63 bourses d’études dans des domaines comme les statistiques, la démographie et la santé est aussi une réalisation non négligeable.
Et Moussa Sidibé de conclure sur une note d’espoir : l’obtention de l’accréditation du Laboratoire national de santé pour la norme IS017025 est un objectif majeur de 2019.
Mohamed D.
DIAWARA

Laisser une réponse