Autorité de protection des données à caractère personnel : Des dossiers brûlants au cœur de la deuxième session ordinaire

0
115

L’Autorité de protection des données à caractère personnel (APDP) a tenu hier sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2019. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée à son siège sous la présidence du président, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara, en présence des commissaires de l’Autorité.

Au cours de la session, les commissaires avaient à examiner des dossiers brûlants ; traiter des questions d’une importance capitale soumises à l’Autorité en raison de ses compétences et passer en revue les activités menées depuis leur première session ordinaire tenue au mois de février dernier.

Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara a précisé que durant cet exercice, ils vont analyser sous l’angle de la loi portant protection des données à caractère personnel, des dossiers relatifs à des sujets divers notamment le système de vidéosurveillance sur les lieux publics et les lieux privés ; les mesures de sécurité applicables au traitement des données ; les conditions de prospection directe ; les données relatives à la gestion du personnel et à la gestion de la clientèle.

Par ailleurs, il a souligné avec joie qu’à la faveur de quelques activités à mettre à son actif, l’Autorité est en train de s’affirmer jour après jour et à imposer à la conscience collective la nécessité de son avènement et celle de sa présence sur l’échiquier national, sous régional et international : « Aujourd’hui, la pertinence de sa mission est largement partagée et perçue par l’immense majorité de nos concitoyens comme une évidente nécessité qui n’a plus besoin d’être justifiée », s’est-il réjoui.
Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara a espéré que les commissaires analyseront les dossiers soumis à leur appréciation avec le sens le plus élevé du devoir et de la responsabilité avec l’objectif de justifier l’importance et l’utilité de leur autorité commune. Il a saisi l’occasion pour les informer de l’inauguration prochaine du nouveau siège : « Les grands travaux sont terminés, il ne reste plus que les derniers réglages » a-t-il expliqué. Créée par la loi N° 2013- 015 du 21 mai 2013, et installée le 19 août 2015, l’Autorité de protection des données à caractère personnel est une autorité administrative indépendante, chargée d’assurer à toute personne physique ou morale, publique ou privée, la protection de ses données personnelles sans distinction aucune et ce, dans le respect scrupuleux des libertés et des droits fondamentaux en matière de traitement de données informatiques.

L’APDP veille à la réglementation du secteur. A ce titre, elle fixe les normes et la finalité de la collecte, du traitement ou de la conservation des données personnelles ; donne l’autorisation préalable à toute interconnexion de données ; autorise le transfert des données ; informe et conseille les personnes concernées et responsables de traitement des données de leurs droits et obligations. L’APDP reçoit également les réclamations ; contrôle le traitement régulier des données personnelles ; inflige des sanctions administratives en cas de manquement aux obligations ; saisit le Procureur de la République compétent des infractions dont elle est saisie ; tient le Répertoire des traitements des données personnelles à la disposition du public. Elle donne son avis sur tout projet de loi ou de décret relatif aux données personnelles et demande au gouvernement de procéder à toute modification nécessaire des textes, ou de prendre, le cas échéant tout nouveau texte nécessaire à la saine protection des données personnelles.

Aminata Dindi Sissoko
L’ESSOR

Laisser une réponse