Avenue de l’UA : L’explosion d’une citerne fait six morts et 46 blessés

0
352

Trois véhicules et des motos calcinés, la voie couverte de carburant et les cendres des engins calcinés, tel était le triste décor, mardi, près de la Station Shell, non loin de l’hôtel « Colibris », à Sogoniko, sur l’avenue de l’OUA, après l’explosion d’un camion-citerne, suivie d’un incendie. Bilan humain provisoire : 6 morts, 46 blessés graves, dont 42 ont été évacués par la Protection civile.

Le véhicule de transport de carburant de 15000 litres s’est renversé et a pris feu. L’incendie impliquant trois véhicules, dont un pick-up, un minibus et la citerne, elle-même, s’est produit aux environs de 16 heures. C’est au bout de plus de deux tours d’horloge que les sapeurs pompiers ont pu maitriser le feu qui a entièrement calciné plus d’une trentaine de motos.

« Dès l’annonce de l’accident, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile et le cabinet du Ministre des Transports et de la Mobilité urbaine se sont rendus sur les lieux pour constater les dégâts », annonce un communiqué du gouvernement qui ajoute que les blessés par suite de brûlures ont été transportés au Centre hospitalier universitaire (CHU) du Gabriel Touré pour les soins, et les corps des victimes au Centre de santé de référence (CSRéf) du Quartier-Mali.

« Le gouvernement présente ses condoléances les plus émues aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés » et « félicite les éléments de la Protection civile pour leur promptitude et leur professionnalisme lors des opérations de secours ». Par ailleurs, le gouvernement assure « que des investigations sont en cours pour comprendre les circonstances exactes de l’accident et situer les responsabilités ».

C’est aux environs de 15 heures que le feu aurait été aperçu au niveau du carrefour EOSY. Le camion citerne rempli de carburant, qui quittait le carrefour du quartier de Magnambougou, en Commune VI pour le carrefour EOSY, en Commune V, s’est renversé sur un usager et a pris feu, 10 minutes après. De loin, on pouvait apercevoir un nuage de fumée noire en l’air et une foule de curieux, tout au long de la voie perturbant la circulation, tout cela ajouté aux sirènes des véhicules de la protection civile.

Les éléments de la police ont aussitôt convergé vers les lieux pour établir un périmètre de sécurité, afin de permettre à la protection civile d’éteindre le feu et de sauver les personnes prises au feu. Selon le commissaire principal Idrissa Sangaré, en charge du 4è arrondissement que nous avons rencontré sur les lieux, le camion citerne, dans sa course, s’est renversé sur le côté après que le chauffeur a perdu le contrôle, suite à un défaut de freinage, avant de prendre feu.

« Les autres usagers et les mécaniciens qui étaient à proximité du lieu de l’accident, ont convergé vers le véhicule pour assister la personne qui était sous le poids du véhicule. C’est alors que le véhicule a explosé », a-t-il expliqué, avant d’ajouter que le chauffeur du véhicule en cause reste encore introuvable. Au moment où nous quittions les lieux, les fouilles se poursuivaient pour sauver des vies.

Tamba Camara
L’ESSOR

Laisser une réponse