Barkhane et FAMa : un partenariat efficace

0
395

La force Barkhane poursuit son effort dans la région du Liptako-Gourma et concentre son action dans la lutte contre les groupes armés terroristes, en particulier contre l’État Islamique au Grand Sahara (EIGS) dans la région dite « des trois frontières ».
Cette semaine, la force Barkhane a été engagée dans une opération de harcèlement de l’EIGS dans le Gourma malien, en partenariat avec les forces armées maliennes (FAMa). Au cours de cette mission, plusieurs terroristes ont été neutralisés par l’unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) malienne et la force Barkhane. Du matériel militaire a également été saisi. D’une manière plus générale, le partenariat de combat à l’oeuvre avec les forces armées nationales ainsi que la force conjointe du G5 Sahel se poursuit en bande sahélo-saharienne, sur un rythme soutenu.
Ainsi, le dimanche 19 avril, alors que le détachement débutait conjointement sa progression vers la zone d’objectif, un soldat malien a détecté plusieurs hommes armés en moto dans un oued. Les militaires maliens et le détachement de liaison et d’appui (DLA) de la force Barkhane ont mis hors de combat plusieurs terroristes. Les FAMa ont ensuite récupéré leurs armes et leurs munitions, deux motos ainsi que tout leur matériel militaire.
Par cette action d’opportunité alliant mobilité et agilité, les soldats maliens de l’ULRI ont ainsi démontré la pertinence de cette unité équipée de motos et de l’efficacité de ses modes d’action face à un ennemi souvent dissimulé. Ils ont également su restituer au combat des savoir-faire acquis très récemment. Détection, intervention, neutralisation : tous ces modes d’actions et procédures avaient en effet été travaillés pendant les trois semaines de formation de l’ULRI, assurée ces dernières semaines par la force Barkhane.
Quelques jours plus tard, soldats français et maliens ont découvert plusieurs caches d’un groupe armé terroriste dans une forêt à proximité. À l’approche de la force, plusieurs terroristes ont fui à pied, abandonnant leur matériel et leur plot logistique. Au bilan, quatre motos, des tenues de combat, plusieurs centaines de munitions et du matériel nécessaire à la fabrication d’engins explosifs improvisés ont été récupérés.
Entrant dans le cadre du partenariat de combat dont l’objectif est la montée en puissance des FAMa, la formation des ULRI s’inscrit pleinement dans les objectifs définis lors du sommet de Pau au mois de janvier 2020. Elle démontre toute la pertinence du combat conjoint et de l’adaptation des modes d’action à la menace et au terrain, permettant aux unités maliennes de gagner en discrétion, en agilité et en mobilité.

Source Barkhane
Titre Essor

Laisser une réponse