Basket-ball : Les aigles dames dans le top 5 africain

0
219

En 2019, le basket-ball malien a remporté deux trophées continentaux et décroché la médaille d’argent aux Jeux africains de Rabat. Des performances qui permettent à notre pays d’être aujourd’hui parmi les cinq premières nations du continent

La Fédération internationale des associations de basket-ball (FIBA) a dévoilé son dernier classement des Dames la semaine dernière. En Afrique, le classement est dominé par les championnes d’Afrique en titre, les D’Tigers (Tigresses) du Nigeria qui devancent les Lionnes du Sénégal et la sélection mozambicaine. L’Angola occupe le 4è rang continental, alors que les Aigles Dames se pointent à la 5è place. Au niveau mondial, la sélection nationale féminine est 45è sur un total de 124 pays.
Pour le président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Harouna B. Maïga que nous avons joint hier au téléphone, cette 5è place traduit les résultats obtenus ces dernières années par le Mali sur l’échiquier continental et dans les compétitions internationales. «Ce classement des Aigles Dames dans le Top 5 africain n’est pas surprenant. De 2018 à nos jours, a expliqué Harouna B. Maïga, les Aigles Dames ont participé à toutes les compétitions continentales. En 2018, juste après notre élection à la tête de la fédération, nos séniors Dames ont remporté la Coupe d’Afrique 3×3 à Lomé. En 2019 les deux sélections séniors (Dames et Messieurs) ont remis ça, en remportant, chacune, la médailles d’or aux jeux Plage du Cap-Vert dans la même compétition.

Au championnat d’Afrique 3×3, nos joueuses se sont classées vice-championnes d’Afrique en Ouganda et aux Jeux africains de Rabat, elles se sont classées deuxièmes. S’ajoute à cette liste, la médaille de bronze obtenue par les Aigles Dames à l’Afrobasket 2019».
«Le basket-ball malien a participé à tous les grands rendez-vous ces dernières années, insistera le président de la FMBB. Le Mali a abrité et remporté l’Afrobasket U18, nous avons organisé la première édition de l’Afro CAN en 2019 et le Congrès de FIBA Afrique qui a désigné le candidat du continent pour la présidence FIBA monde (notre compatriote, Hamane Niang, ndlr). Sans oublier que le titre de meilleur président africain qui a été décerné à ma modeste personne. Nous avons de bonnes raisons d’être contents de ce classement des Aigles Dames et, surtout des résultats obtenus par le basket-ball national», résumera Harouna B. Maïga, avant de se projeter vers l’après Covid-19.
«Nous allons poursuivre la vulgarisation du basket-ball au Mali, en agrandissant la famille de cette discipline et en développant le mini-basket ball. Autrement dit, nous allons continuer à former les formateurs et développer les infrastructures avec l’appui des partenaires. L’objectif visé est de remporter un trophée majeur au niveau sénior et se qualifier à la Coupe du monde de basket-ball. Bref, il s‘agit pour nous d’amener le Mali sur le «Hub» du basketball mondial», a martelé le président de la FMBB. «Comme toutes les fédérations, nos difficultés sont d’ordre financier et c’est pour cette raison que nous ne pouvons pas faire venir certains joueurs. Notre pays traverse actuellement une période difficile, à cause de l’insécurité et de la crise sanitaire mondiale. Mais ces difficultés n’entament pas le moral du bureau fédéral, notre équipe va continuer à se battre pour amener le basket-ball malien à un niveau qu’il n’a jamais atteint», promet Harouna B. Maïga.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse