Bâtiment et travaux publics: L’OPECOM SOLLICITE L’AIDE DE L’ÉTAT POUR FAIRE FACE À LA CONCURRENCE

0
471

L’Organisation patronale des entrepreneurs de la construction du Mali (OPECOM), a tenu, samedi dernier, sa 9ème assemblée générale ordinaire. A l’ordre du jour figurait la présentation du rapport d’activités 2017-2018 et des rapports des régions. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par la ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Traoré Seynabou Diop, en présence du président de l’OPECOM, Boubacar Hassimi Diallo.
Le président de l’Organisation patronale des entrepreneurs de la construction du Mali a souligné que son équipe est à sa première année d’exercice, tout en précisant qu’une feuille de route leur a été donnée, lors de la 8ème assemblée générale ordinaire. Dans le cadre de cette feuille de route, Boubacar Hassimi Diallo a indiqué que d’énormes activités ont été réalisées, notamment l’amélioration des relations de travail avec les partenaires de l’administration. «L’organisation prend de l’ampleur, les gens se font beaucoup plus confiance et on est dans une démarche de proximité avec tous nos partenaires», a-t-il expliqué. S’agissant du regroupement des entrepreneurs de notre pays face à la concurrence, M. Diallo a estimé que les entreprises maliennes n’ont plus le choix, car il y a de nouvelles entreprises chaque jour. «Il n’y a pas autant de marché disponible que d’entreprises qui se créent par jour pour s’ajouter à celles qui existent déjà», a commenté le président de l’OPECOM qui a exhorté  les plus hautes autorités du pays à inciter les entreprises étrangères à faire de la sous-traitance avec les entreprises nationales. Pour sa part, la ministre des Infrastructures et de l’Equipement a estimé que le BTP contribue à la fois à la création d’emplois, à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté par la distribution de richesse. A travers ces constats, Traoré Seynabou Diop a engagé l’OPECOM à être unie, plus agressive et plus proactive. Elle a, par ailleurs, salué les efforts constants que les entrepreneurs déploient dans le cadre de leur équipement en vue de compétition et d’acquérir des marchés de taille appréciable. Elle a également félicité les membres de l’OPECOM, (dont certains ont réalisé des ouvrages remarquables) qui font la fierté de tous les Maliens.
En outre, la ministre a convié les entrepreneurs à persévérer dans la réalisation de leur mission de s’en tenir aux règles de l’art des ouvrages qui leurs sont confiés, et de réaliser les ouvrages dans les délais contractuels. « En matière de passation des marchés, nous évoluons dans un espace communautaire dans lequel les Etats ont l’obligation de respecter des règles, et la concurrence est impitoyable », a-t-elle expliqué.
La seule issue pour réussir ce processus d’intégration, selon elle, réside dans la capacité des entrepreneurs à avoir des entreprises bien structurées avec des ressources humaines de qualité, des capacités financières suffisantes et du matériel adéquat.
Abdoul K
COULIBALY

Laisser une réponse