Boxe : Le rêve réalisé de Marine Fatoumata Camara

0
255

                                     Marine Fatoumata Camara (rouge) pausant avec la délégation malienne
La Franco-Malienne s’est qualifiée pour les demi-finales, en dominant l’Ougandaise
Colerta Nali Jallia. Grâce à ce succès, elle s’assure une place sur le podium et retournera au Mali avec une médaille au cou

Marine Fatoumata Camara en rêvait depuis sa tendre enfance, elle l’a fait. Lundi, la Franco-Malienne est devenue la première athlète de l’histoire de la boxe malienne à remporter une médaille aux Jeux africains. Âgée de 24 ans (elle est née en 1995 à Clamart en France) Marine Fatoumata a décroché le précieux sésame, grâce à sa victoire en quarts de finale, face à l’Ougandaise Colerta Nali Jallia dans la catégorie des 57kg. Aujourd’hui, la Franco-Malienne effectuera sa deuxième sortie, mais quelque soit le résultat de ce combat, Marine Fatoumata Camara est assurée de remporter, au moins la médaille de bronze, puisqu’en boxe, les quatre demi-finalistes sont tous primés.
Pour son premier combat sous les couleurs du Mali, la native de Clamart a impressionné plus d’un par sa maîtrise technique, la précision de ses coups et, surtout, sa hargne. Gauchère, elle a dominé son adversaire du premier au dernier round et a été déclarée vainqueur aux points par l’ensemble des juges. Aussitôt après l’annonce du résultat du combat, la jeune pugiliste s’est précipitée dans les bras de son entraîneur, le Franco-Marocain, Rachid Hallal. Dans la foulée, Marine Fatoumata Camara sera portée en triomphe par la colonie malienne, sous les ovations de la salle Amal de Rabat.

Accompagnée ensuite jusque dans les vestiaires par les officiels et quelques supporters maliens en délire, elle questionna : «Est-ce que vous êtes contents ? C’était bien» ? «Bien sûr, tout le monde est content. Tu as fait honneur au Mali. Félicitations et bonne chance pour la suite du tournoi. Le Mali est fier de toi», répondit un officiel.
«Je rêvais de ça depuis longtemps, à plusieurs reprises, j’ai tenté de défendre les couleurs de mon pays d’origine, mais en vain. A chaque fois, on me disait que c’est compliqué, parce qu’il n’y a pas d’équipe nationale de boxe au Mali. Heureusement ça a marché cette fois, je suis fière de cette victoire que je dédie à toutes les Maliennes et à tous les Maliens», dira Marine Fatoumata Camara, avant de revenir sur le combat. «ça a été un combat plutôt physique, je pense que le résultat est mérité. Maintenant, je vais me concentrer sur le prochain combat, avec comme objectif d’aller le plus loin possible. Mon ambition est de me qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 et, pourquoi pas, devenir la première Malienne à remporter la médaille olympique», a-t-elle martelé.
Marine Fatoumata Camara est née d’un père Malien, Gagny Camara et d’une mère Française, Anne-Marie Camara. Elle a commencé la boxe dès sa jeune enfance, avant d’abandonner et de passer plusieurs années sans monter sur le ring. Mais comme piquée par le virus du noble art, la Franco-Malienne reprend les gants en 2016 et se fixe comme objectif d’atteindre le haut niveau.
C’est chose faite depuis le lundi 26 août, puisque la native de Clamart s’est hissée en demi-finale des Jeux africains, une qualification synonyme de médaille. Mais Marine Fatoumata Camara n’entend pas s’arrêter en si bon chemin, elle ambitionne de se qualifier pour les Tokyo 2020 et affiche la détermination sans faille de réaliser son rêve.
S. B. T.

Laisser une réponse