CAF : L’annulation de la CAN-Féminine fait débat

0
384

«Je ne sais pas quoi dire, je suis simplement triste après cette décision de la CAF». à l’instar de la majorité des acteurs du football féminin du Mali, le président de la Commission ad-hoc du football féminin de la Fédération malienne de football (Femafoot), Me Famakan Dembélé a accueilli avec déception l’annulation de la CAN-féminine, mardi dernier par le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). Raison invoquée par l’instance dirigeante du football continental, la crise sanitaire qui a tout bouleversé dans le monde du sport, en général et celui du football en particulier.

«Pour moi, l’annulation de la CAN des Dames est une perte énorme pour le football africain, voire mondial. Comme la CAN masculine, expliquera le premier responsable du foot féminin du Mali, celle des Dames est une grande fête pour le continent. Elle permet aux Dames de se retrouver, de renforcer leurs relations et de célébrer le continent ensemble. Aussi, la CAN-féminine offre des opportunités de contrat aux joueuses et notre pays est bien placé pour le dire».

«En annulant ce grand rendez-vous du foot féminin, insistera Me Famakan Dembélé, la CAF a freiné l’élan des sélections du continent qui attendaient beaucoup ce tournoi. Dans les prochains jours, notre commission va se réunir pour faire le point et essayer de tirer les enseignements de cette annulation de la CAN. Il y a le championnat national, mais pour le moment, la fédération n’a pas reçu le feu vert des autorités. Ce que je demande aux joueuses, c’est de rester sereines et continuer à travailler dans la perspective de la Ligue des champions qui est prévue en 2021».

à l’instar du président Dembélé, la capitaine des Aigles Dames, regrette également l’annulation de la CAN qu’elle qualifie de «triste nouvelle». «C’est hier (mardi, ndlr) que nous avons été informées par notre président, tout le monde était triste et la même question était sur toutes les lèvres : pourquoi la CAF a pris cette décision», a confié Fatoumata Doumbia «Raoul». Et d’ajouter : «heureusement que le président de la CAF, Ahmad Ahmad a dit qu’il y’aura la Ligue des champions en 2021. Nous allons nous préparer pour être présentes à ce rendez-vous». Pour mémoire, la Ligue des champions féminine est une nouvelle compétition qui sera lancée en 2021. Pourquoi la CAF a décidé de lancer cette compétition ? «Comment relever le niveau des équipes nationales féminines si on n’accorde pas de crédit aux clubs ou si on ne fait pas compétir les clubs ? Oui ça a tardé avant de venir.

La pratique du football féminin a pris du temps avant de connaître un essor. Mais il faut y aller et c’est ce que nous avons fait», a répondu Ahmad Ahmad. «Nos techniciens vont élaborer le mode de compétition qu’on va adopter. Nous allons commencer en 2021.
Si on ne commence pas, nous n’allons jamais commencer. Beaucoup de pays ont mis en place des championnats au niveau des filles. Certes, ils ne sont pas professionnels mais cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas lancer la compétition. Si c’est 10 ou 15 clubs, on va commencer avec eux», a ajouté le président de la CAF.

Djènèba BAGAYOKO

Laisser une réponse