Caisse malienne de sécurité sociale : Une session exclusivement consacrée à l’AMO

0
246

Le projet de budget de l’AMO au titre de l’année 2020 est arrêté à 24,5 milliards de Fcfa

La Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS) a tenu, hier dans ses locaux, la 13è session ordinaire de son conseil d’administration exclusivement consacrée à l’Assurance maladie obligatoire (AMO). L’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du procès-verbal et l’exécution des recommandations de la précédente session sur le régime de protection sociale qu’est l’AMO, le rapport d’activités 2018 de la délégation de gestion de l’AMO, l’état d’exécution du budget de la CMSS au titre de la délégation de gestion de l’AMO au 30 juin 2019.
Les administrateurs ont aussi examiné et adopté le projet de budget 2020 de la Caisse et le programme d’activités au titre du même exercice. La session était dirigée par le conseiller technique du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Dr Sékou Oumar Dembélé.
à la date du 30 juin 2019, la CMSS, au titre des dépenses techniques, a payé 10 milliards de Fcfa sur une prévision de 24 milliards, soit un taux d’exécution de 41,67%. Les recettes s’élèvent à un peu plus de 10,6 milliards de Fcfa sur une prévision de plus de 25,4 milliards de Fcfa, soit un taux de 41,97%. Le projet de budget de l’AMO au titre de l’année 2020 est arrêté en recettes et dépenses à 24,5 milliards de Fcfa contre 25,4 milliards de Fcfa en 2019.

Cette diminution, selon Dr Sékou Oumar Dembélé, s’explique par l’état d’exécution du budget 2019 et la maîtrise des dépenses. Il a également signalé que la Caisse a été confrontée à quelques difficultés majeures dans la mise en œuvre de la délégation de gestion. Il s’agit, notamments de la non mise à disposition de la dotation technique dans les délais conventionnels par la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM), l’insuffisance de la dotation administrative de gestion ayant pour conséquence la prise en charge d’une partie des charges de fonctionnement de la délégation de gestion de l’AMO par le budget de fonctionnement de la CMSS et les limites fonctionnelles du progiciel ESQUIF mis à disposition par la CANAM. Pour la directrice de la CMSS, Mme Diéminatou Sangaré, le défi pour l’année 2020 sera d’optimiser la gestion pour atteindre les objectifs fixés. Elle s’est dite convaincue qu’en menant des actions conjointes avec tous les acteurs, «on arrivera à une maîtrise pour assurer la pérennité du régime de l’AMO».
La CMSS est un organisme gestionnaire délégué de l’AMO. à ce titre, elle est chargée de préparer l’immatriculation des affiliés (pré immatriculation), de recouvrer et reverser à la CANAM les cotisations de l’AMO. Ce qui permet l’attestation des bénéficiaires auprès des formations conventionnées, les prestataires de soins conventionnés dans le cadre de l’AMO et d’établir les statistiques et les données financières et comptables correspondant à ses activités de gestion.
En 2018, la CMSS a enregistré 5.148 demandes d’immatriculation, dont 818 demandes de réadhésion. Elle a liquidé un peu plus de 2,8 millions de feuilles de soins pour un montant de plus de 19 milliards de Fcfa.

Fatoumata NAPHO

Laisser une réponse