Campagne agricole 2017-2018 : 587.409 PAYSANS ONT BÉNÉFICIÉ D’ENGRAIS SUBVENTIONNÉS

0
2306

Les conférenciers Lassine Dembélé (SGAL Agriculture) et le DGA Oumar Tamboura


Dans le but d’informer l’opinion publique nationale sur l’issue de la campagne agricole 2017-2018 et sur le dispositif de distribution des engrais subventionnés par l’Etat le ministère de l’Agriculture a organisé lundi dernier une conférence de presse co-animée par le secrétaire général du département, Lassine Dembélé et le directeur national adjoint de l’Agriculture, Oumar Tamboura. C’était en présence des représentants des services techniques du département et de nombreux journalistes.
A l’entame de ses propos, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture a précisé que l’objectif de la conférence était de faire le point sur la campagne agricole de façon générale et de parler les mécanismes de  distribution de l’engrais subventionnés par l’Etat par les différents services impliqués. Pour ce qui concerne l’état de la campagne agricole, M. Dembélé dira que la situation pluviométrie a été caractérisée par un démarrage tardif, le mois de juin ayant été relativement sec. C’est seulement au cours du mois de juillet que les pluies ont été régulières et relativement bien reparties dans le temps et dans l’espace. L’abondance des pluies et la forte montée du niveau des cours d’eaux ont entrainé des inondations de certaines parcelles agricoles, ce qui ont abouti à des pertes de l’ordre de 6% sur les cultures de riz, a noté Lassine Dembélé.
En ce qui concerne l’engrais qui a fait l’objet d’intervention, le conférencier a précisé qu’une prévision de 172.555 tonnes d’engrais avait été prévue pour l’ensemble de la campagne agricole. A ce niveau, il y est nécessaire de préciser que la campagne agricole est divisée en deux temps : celle dite de saison et l’autre de contre saison. La campagne de saison s’étale du début jusqu’à la fin de la saison des pluies tandis que la contre saison commence de la période froide jusqu’au début de l’hivernage (avril-mai).
Les placements d’engrais à la date d’aujourd’hui ont porté sur 149.135 tonnes, soit 86% et les 4% restants ont été dédiés à la contre saison. Les producteurs qui ont bénéficié de l’engrais subventionné sont au nombre de 587.409 personnes sur lesquelles il y a 118.724 femmes, soit 20%. Pour ce qui concerne le mécanisme de distribution, M. Dembélé a rappelé que le département a expérimenté une nouvelle méthode cette année effectuée de concert avec le ministère de l’Economie et des Finances et celui de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.
Cette méthodologie a été expliquée par le directeur national adjoint de l’Agriculture. Oumar Tamboura a précisé que c’est le président de la république, Ibrahim Boubacar Keïta, qui a ramené le prix de l’engrais subventionné à 11000 Fcfa le sac de 50 kilos. Pour accéder à l’engrais, le paysan doit disposer de caution signée par les agents d’encadrement. Avec ce document, il se présente au fournisseur d’intrants pour enlever ses engrais, à charge pour ce dernier de se faire rembourser sur l’écart du prix par les services financiers de l’Etat.
De son côté, le directeur des finances et du matériel du département de l’Agriculture, Soumana Daou, a expliqué que sur 69 offres reçues de fournisseurs pour analyse, 49 ont été définitivement retenues pour servir les paysans en engrais subventionnés de qualité. Le montant total alloué à la subvention de cette campagne est de 32,6 milliards de Fcfa, dont 12 milliards pour la Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) et le reste est revenu aux autres producteurs des Offices et des directions régionales de l’Agriculture.
Siné S. TRAORÉ

Laisser une réponse