CAN 2019 : LES AIGLES TERMINENT LEUR STAGE PAR UNE DÉFAITE

0
326

Après avoir mené deux fois au score, la sélection nationale s’est inclinée 2-3, face aux Fennecs, lors de son dernier match de préparation, dimanche au Qatar. Aujourd’hui, le sélectionneur Mohamed Magassouba et ses protégés quittent Doha pour l’Egypte
Un nul, une défaite, tel est le bilan des Aigles qui viennent de boucler leur stage préparatoire de la CAN au Qatar. Le 14 juin, lors de leur premier match de préparation, le capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers avaient obtenu le nul face aux champions d’Afrique en titre, les Lions Indomptables du Cameroun. Le but de la sélection nationale a été marqué par le latéral Youssouf Koné, avant l’attaquant des Lions indomptables, Ekambi n’égalise pour les siens. Dimanche, les Aigles ont effectué une deuxième sortie, cette fois contre les Fennecs d’Algérie et les protégés de Mohamed Magassouba se sont inclinés 2-3. Pourtant, ce sont les Aigles qui ont ouvert le score à la 20è minute par le capitaine Abdoulaye Diaby qui transformait, ainsi, un penalty consécutif à une faute des Fennecs dans leur surface de réparation. La sélection nationale gardera l’avantage au tableau d’affichage jusqu’en fin de mi-temps, avant de concéder l’égalisation (but de Baghdad Bounedjah, 40è min).
A la reprise, les protégés du technicien Mohamed Magassouba reprennent à nouveau l’avantage, grâce à Falaye Sacko (son tout premier but en sélection, 68è minute), mais deux minutes seulement après ce but l’Algérie obtiendra, à son tour, un penalty qui sera transformé par Youcef Belaïli (2-2, 70è min). Dans la foulée, Andy Delort a marqué le troisième but des Fennecs (3-2, 80è min) et c’est sur ce score que sera sifflée la fin de la rencontre. Les Aigles, version Mohamed Magassouba, concèdent, ainsi, leur deuxième défaite, toutes compétitions confondues, après celle du 26 mars dernier à Dakar, face aux Lions de la Teranga (1-2, match amical). Il convient de préciser que cette confrontation entre les Aigles et les Fennecs s’est déroulée à huis-clos, à la demande de la partie algérienne. Après avoir passé une dizaine de jours au Qatar, l’équipe doit quitter Doha ce mardi pour l’Egypte pour la phase finale de la CAN 2019 qui démarre ce vendredi.
La sélection nationale évoluera dans le groupe E, en compagnie de la Tunisie, de l’Angola et de la Mauritanie. Le lundi 24 juin, le capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers feront leur entrée en lice contre les Mourabitounes de la Mauritanie dont c’est la première participation à une phase finale de CAN. Lors de la deuxième journée (le vendredi 28 juin), la sélection nationale affrontera la Tunisie, avant de boucler la phase initiale, face aux Palancas negras d’Angola (le dimanche 2 juillet). Les deux premiers de la poule, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes des six groupes se qualifieront pour les huitièmes de finale. Le troisième adversaire des Aigles au premier tour, à savoir la Tunisie a également livré quelques matches amicaux, dont le choc de prestige contre la Croatie qui a tourné à l’avantage des protégés d’Alain Giresse (2-1). Le dernier match de préparation des champions d’Afrique 2004 était prévu hier au stade de Rades, face au Burundi qui est également qualifié pour la CAN. Les Hirondelles (surnom de la sélection burundaise, ndlr) étaient logées dans la même poule qualificative que les Aigles et ont créé la sensation, en décrochant la deuxième place, devant les Panthères du Gabon (trois victoires et autant de nuls, en six journées de compétition). Les Burundais évolueront dans la poule B où les Hirondelles affronteront le Nigeria, Madagascar et la Guinée.
Seïbou S.
KAMISSOKO
L’équipe du Mali : Ibrahim Bousso Mounkoro, Hamari Traoré, Mamadou Fofana, Molla Wagué, Massadio Haïdara, Lassana Coulibaly, Amadou Haïdara, Adama Traoré, Abdoulaye Diaby, Moussa Maréga, Moussa Djenepo.
Entraîneur : Mohamed Magassouba.

Laisser une réponse