CAN 2022 : Aigles, la qualification c’est maintenant

0
329

Sékou Koïta, la carte maîtresse des Aigles

La double confrontation avec la Namibie s’annonce déterminante dans la course à la qualification à la prochaine CAN. Le Mali aborde les rencontres avec les faveurs du pronostic, face à un adversaire qui est considéré comme un petit poucet du continent

Presqu’une année jour pour jour après avoir joué son dernier match à Bamako (contre la Guinée 2-2, le 14 novembre 2019, 1re journée des éliminatoires), la sélection nationale revient au stade du 26 Mars. à l’affiche, les Aigles reçoivent la Namibie au compte de la 3è journée des éliminatoires de la CAN, Cameroun 2022. Ce sera la cinquième rencontre entre nos deux pays qui se sont affrontés en aller-retour lors des éliminatoires des CAN 1996 en Afrique du Sud et 2000 co-organisée par le Nigeria et le Cameroun.

En quatre confrontations avec les Brave Warriors, le Mali affiche un bilan de deux victoires, un nul, une défaite, cinq buts marqués et trois encaissés (voir les rencontres Mali-Namibie). Si les Aigles ne se sont qualifiés, ni à la CAN 1996, ni à celle de 2000, ils comptent bien participer à la CAN 2022 au Cameroun. Si le capitaine Hamari Traoré et ses partenaires s’imposent aujourd’hui contre la Namibie, ils auront fait la moitié du chemin à parcourir pour être au Cameroun.

Comme lors de leurs précédentes rencontres avec les Namibiens, les Aigles aborderont l’explication d’aujourd’hui avec les faveurs du pronostic et sans minimiser la valeur de l’adversaire, il est difficile d’imaginer autre résultat pour les protégés de Mohamed Magassouba que la victoire. Cela est d’autant plus vrai que la sélection nationale n’a perdu qu’une fois en quatre confrontation avec les Brave Warriors. Mais comme on a coutume de le dire les statistiques sont faites pour être battues et les nôtres auront tort de sous-estimer leurs adversaires qui visent cette année, une deuxième participation consécutive à la phase finale de la CAN.

Dans la poule, la Namibie fait figure d’outsider, derrière le Mali et la Guinée qui devraient s’adjuger les deux tickets qualificatifs. Pour le moment, Maliens et Guinéens tiennent leur rang et savent que les résultats des 3è et 4è journées seront déterminants pour la suite des événements. Déjà, le Syli a rempli une partie de son contrat, en battant 1-0 le Tchad, mercredi à Conakry. La balle est donc dans le camp des Aigles qui sont condamnés à gagner pour rester au coude à coude avec la sélection guinéenne et, surtout conforter leur position.

Les joueurs de Mohamed Magassouba restent sur une belle prestation 3-0 en amical contre le Ghana, sacré quatre fois champion d’Afrique. Le capitaine Hamari Traoré et ses partenaires ont donc le moral gonflé à bloc, même si l’équipe sera privée des services de quelques éléments qui ont déclaré forfait pour diverses raisons. «Nous avons bien préparé le match, mais la réalité d’un match de football, c’est sur le terrain. Nous visons la victoire et nous ne négligeons aucune équipe.

Adama Traoré (d) et les Aigles sont sous pression après la victoire de la Guinée contre le Tchad 1-0

Nous prenons tous les pays au sérieux. La Namibie n’est pas une petite équipe, nous sommes concentrés sur le match et nous allons tout faire pour gagner», promet le gardien de but, Aly Yirango. Le défenseur central, Boubacar Kiki Kouyaté abonde dans le même sens. «Nous sommes motivés pour attaquer ce match. Ce sera une rencontre difficile, contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes. La Namibie n’est pas une petite équipe, elle vient d’accrocher l’Afrique du Sud (1-1). Il n’y a plus de petite équipe en Afrique et nous prenons très au sérieux les Namibiens. L’objectif est clair, c’est la victoire», a confié l’international malien.

Pour cause de crise sanitaire, Kiki Kouyaté et Aly Yirango n’ont pu participer au dernier stage de la sélection à Antalya en Turquie. L’avant-centre El Bilal Touré lui, a joué contre le Ghana et ouvert son compteur-but pour sa première sélection. Le jeune joueur de 19 ans rêve de se qualifier pour sa première CAN après avoir remporté la CAN U20 au Niger en 2019. «Nous avons un seul objectif, c’est nous qualifier pour la CAN. Il faut mettre toutes les chances de notre côté pour gagner les deux matches. Il y a un bon état d’esprit, nous avons le même rêve : la qualification pour la phase finale de la CAN», a appuyé El Bilal Touré.

Mercredi, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers ont reçu la visite du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, venu réaffirmer le soutien total des autorités à l’équipe. «Je suis venu pour vous souhaiter la bienvenue. Je tiens également à vous informer que dès le 3è jour de mon arrivée au ministère, on m’a informé de certaines difficultés et séance tenante, j’ai donné des instructions pour un règlement rapide de ces problèmes. Dieu merci, j’ai le plaisir de vous informer que toutes les situations qui étaient en souffrance, du Tchad jusqu’en Turquie sont réglées», a déclaré le ministre Ag Attaher qui faisait ainsi allusion au problèmes de prime.

Il poursuivra : «Nous avons également pris toutes les dispositions pour que votre séjour ici à Kabala se passe dans les conditions souhaitées. Je suis très heureux, très content et très fier de vous rencontrer aujourd’hui parce que vous représentez beaucoup pour le peuple malien». Des propos qui ont fait chaud au cœur des joueurs et du 1er vice-président de la Fédération malienne de football (Femafoot), Kassoum Coulibaly «Yambox».

Ladji M. DIABY
Aujourd’hui au stade du 26 Mars
19h : Mali-Namibie

 

DES MESURES SANITAIRES STRICTES

Conformément aux instructions de la Confédération africaine de football (CAF), le match contre la Namibie se déroulera dans le strict respect des mesures sanitaires. Première mesure, la rencontre se disputera à huis clos et aucun spectateur n’aura accès au stade. Seuls les officiels et la presse seront présents dans les gradins du stade. Dans un communiqué, dont notre Rédaction s’est procurée une copie, la Fédération malienne de football (Femafoot) indique que le dispositif sanitaire sera installé à l’intérieur et à l’extérieur du stade par la délégation médicale à partir de 13h. Cette équipe aura pour missions de prendre la température frontale et de s’assurer que toutes les personnes autorisées à assister au match portent le masque.

Ce contrôle sera effectué aux deux entrées principales du stade. Deux agents médicaux seront déployés dans les halls de passage pour prendre, eux aussi, les températures frontales et une troisième équipe médicale veillera au respect de la distanciation sociale dans les gradins. Le port du masque sera obligatoire sur les bancs de touche, donc pour les remplaçants des deux équipes et leur staff technique respectif, à l’exception des deux sélectionneurs. Le 1er vice-président de la Femafoot, Kassoum Coulibaly «Yambox» invite tous ceux qui seront autorisés à accéder au stade à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires car, rappelle-t-il, «Le virus continue de circuler, nous devons nous protéger et en même temps, protéger les autres».

Djènèba Bagayoko

Laisser une réponse