CAN 2022 : Mali-Namibie 1-0, les Aigles sans panache

0
111

Sans être impressionnants, les protégés du sélectionneur Mohamed Magassouba ont assuré l’essentiel, en dominant les Warriors namibiens par la plus petite des marges 1-0, vendredi au stade du 26 Mars. Les deux sélections se retrouveront, à nouveau, demain à Windhoek, pour un deuxième acte qui s’annonce décisif pour notre pays

Un match à oublier. Une copie à revoir. Certes, l’essentiel est fait, mais le Mali a peiné face à la Namibie (1-0), vendredi dernier, au stade du 26 Mars, au compte de la 3è journée des éliminatoires de la CAN, Cameroun 2021. Les joueurs de Mohamed Magassouba n’ont pas convaincu et se sont fait peur face aux modestes namibiens. Dans un stade du 26 Mars vide (le match s’est joué à huis clos pour cause de pandémie de la Covid-19), les Aigles auraient pu gagner par un score large, si l’équipe n’avait étalé des lacunes dans différents compartiments, notamment dans le secteur offensif.

Pour cette rentrée des classes après plusieurs mois d’arrêt, en raison de la crise sanitaire, le sélectionneur des Aigles, Mohamed Magassouba a opté pour un 4-3-3 alors que le technicien des Warriors, Bobby Samaria, a aligné une équipe défensive avec un seul joueur aux avants postes, le très remuant Peter Shalulile. Les Aigles démarrent bien la rencontre. Dès le premier quart d’heure, ils provoquent la première alerte avec le capitaine Hamari Traoré qui centre pour Moussa Doumbia, seul au point de penalty, mais qui envoie le cuir au-dessus de la transversale du gardien Virgil Christo Vries (14è min). Les Aigles assiègent le camp adverse, mais la défense namibienne, bien commandée par le défenseur central Ryan Nyambe, tient bon. Peu avant la demi-heure, les événements s’enchaînent.

La tête du milieu de terrain des Aigles Lassana Coulibaly échoue sur la barre transversale (28è min) et dans la foulée, le gardien des Aigles, Djigui Diarra sauve les siens, en se jetant dans les pieds du capitaine namibien Peter Shalulile qui filait au but (29è min). Jusque-là, les rares incursions des ailiers maliens, Moussa Djénépo et Moussa Doumbia ne donnent rien. Mais, à la demi-heure, Moussa Doumbia déborde dans le couloir droit, pénètre dans la surface avant d’être fauché par le défenseur central, Vitapi Ngaruka.

Sans hésiter une seconde, l’arbitre nigérien Mohamed Ali Moussa indique le point de penalty. Le jeune attaquant des Aigles, El Bilal Touré exécute la sentence et débloque le tableau d’affichage (33è min, 1-0). El Bilal Touré, 19 ans, marquait ainsi son premier but au stade du 26 Mars avec la sélection nationale. Le canonnier avait marqué son premier but en octobre dernier contre le Ghana, lors d’un match amical disputé à Antalya en Turquie. Après cette ouverture du score par El Bilal, un autre match commence. Les Aigles lèvent complétement les pieds.

Le défenseur central, Boubacar Kiki Kouyaté, sauve les siens de l’égalisation en dégageant sur la ligne une tentative du capitaine namibien, Peter Shalulile. Placé à la pointe des Warriors, le joueur de Highlands Park (Afrique du Sud) a pesé de tout son poids sur la défense malienne. Mais au coup de sifflet de la mi-temps, les Aigles étaient toujours devant et avaient les trois points en poche.

Au retour des vestiaires, le sélectionneur de la Namibie, Bobby Samaria intègre deux milieux offensifs, Absalom Imbondi et Petrus Shitembi qui entrent en lieu et place de Dynamo Fredericks et Alfeus Handura. Les Namibiens haussent le niveau de leur jeu et font déjouer les Aigles. Les remplaçants namibiens, qui ont pris place dans les gradins, encouragent leurs partenaires et protestent à chaque décision de l’arbitre nigérien. Les joueurs de Mohamed Magassouba sont en difficulté, mais la défense ne rompt pas.

L’intégration de Sékou Koïta (70è min) et d’Adama Traoré «Malouda» (70è min) en lieu et place de Moussa Doumbia et Moussa Djénépo ne change pas grand-chose pour les Aigles qui doivent attendre l’apparition sur le terrain de Mohamed Camara (le milieu de terrain de Salzbourg est entré à la place d’Amadou Haïdara, 77è min) pour respirer et obtenir des occasions. En une minute, trois tentatives des protégés de Mohamed Magassouba sont repoussées par la défense namibienne.

La première par El Bilal Touré qui se présente seul devant le gardien namibien, Virgil Christo Vries, avant de perdre son duel avec son vis-à-vis; la deuxième par Sékou Koïta qui avait suivi mais qui verra sa frappe repousser par un défenseur namibien et la troisième, par Adama Traoré qui échouera à son tour sur le dernier rempart des visiteurs (83è min). Incapable de se mettre à l’abri, les Aigles tremblent jusqu’à la fin. Le capitaine namibien Peter Shalulile fait couler des sueurs froides dans le dos des 20 millions de Maliens en expédiant un missile dans le petit filet de Djigui Diarra (90è min). Et c’est avec un ouf de soulagement que les supporters maliens accueillent le coup de sifflet final de l’arbitre nigérien Mohamed Ali Moussa.

Grâce à ce court succès, le Mali rejoint en tête de la poule la Guinée, vainqueur du Tchad (1-0), 48 heures plus tôt. Les deux pays comptent désormais 7 points, contre 3 pour la Namibie et zéro pour le Tchad. Le Tchad et la Guinée devaient s’affronter hier à N’Djamena alors que la Namibie reçoit le Mali demain au stade Sam Nujoma de Windhoek. La délégation malienne, forte d’une cinquantaine de personnes, est arrivée hier, aux environs de 17h (19h, heure locale) en Namibie, dans un vol spécial affrété par l’état à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports.

Cette 4è journée qui marque le début de la phase retour est déterminante pour les équipes de la poule A. S’ils gagnent lors de cette première journée de la phase retour, le Mali et la Guinée porteront leur capital-points à 10 points et se qualifieront, directement à la phase finale de la CAN, Cameroun 2021.

Ladji M. DIABY

Vendredi 13 novembre au stade du 26 Mars

Mali-Namibie : 1-0

But d’El Bilal Touré (33è min, s.p.).

Arbitrage du Nigérien, Mohamed Ali Moussa, assisté de ses compatriotes Mahamadou Yahaya Gado et Abdoul Aziz Saley.

Mali : Djigui Diarra, Hamari Traoré (cap), Boubacar Kiki Kouyaté, Mamadou Fofana, Massadio Haïdara, Diadié Samassékou, Lassana Coulibaly, Amadou Haïdara (Mohamed Camara, 77è min), Moussa Djénépo (Adama Traoré «Malouda», 70è min), Moussa Doumbia (Sékou Koïta, 70è min) El Bilal Touré.
Sélectionneur :
Mohamed Magassouba.

Namibie : Virgil Christo Vries, Larry Horaeb (Elmo Kambindu, 68è min), Ryan Nyambe, Vitapi Ngaruka, Hanamub Riaan Hanamub, Denzil Haoseb, Ananias Gebhardt, Deon Daniel Hotto, Alfeus Handura (Absalom Iimbondi, 46è min), Dynamo Fredericks (Petrus Shitembi, 46è min), Peter Shalulile. Sélectionneur : Bobby Samaria.

 

IlS ONT DIT…

Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports : «C’est une grande satisfaction, les Aigles m’ont promis la victoire et ils l’ont fait. C’était un match très physique qui n’était pas facile mais ils ont marqué et ils ont résisté pour protéger leur but jusqu’à la fin. Bravo aux Aigles, bravo à tous les supporters et bravo au staff technique».

Mamoutou Touré «Bavieux », président de la Fédération malienne de football : «Ça a été un match très difficile mais, pour nous, l’essentiel était d’obtenir les trois points et de rester leader du groupe. Les enfants se sont battus, c’était vraiment chaud surtout en deuxième période. Je suis très content du résultat».

Hamari Traoré, capitaine des Aigles : «Au nom du groupe, je présente mes sincères excuses au peuple malien pour la qualité de cette rencontre face à la Namibie. Le match était très difficile mais on a réussi à arracher les trois points. C’était ça le plus important».

Mamadou Fofana, défenseur des Aigles : «La rencontre a été très difficile pour nous, nous nous attendions un peu à cela. Nous allons redoubler d’efforts et d’ardeur pour pourvoir faire un grand match en Namibie».

Amadou Haïdara, milieu de terrain des Aigles : «L’objectif principal était les trois points, nous les avons eus. L’équipe namibienne est un gros morceau, c’était important de gagner surtout après le succès de la Guinée contre le Tchad».

Propos recueillis par
Djènèba BAGAYOKO 

 

 

Laisser une réponse