CAN U20 : LE MALI S’OFFRE LE «GRAND» NIGERIA ET FILE EN FINALE

0
621

La sélection nationale s’est qualifiée pour le bouquet final de la CAN, en dominant les Flying Eagles 4-3 aux tirs au but. Au terme du temps réglementaire et des prolongations, les deux équipes s’étaient neutralisées 1-1.
L’autre demi-finale a tourné à l’avantage du Sénégal, vainqueur 1-0 de l’Afrique du Sud

Les Aiglons de Mamoutou Kané «Mourlé» l’ont donc fait. Hier, ils se sont qualifiés pour la finale de la 21è édition de la CAN U20, Niger 2019, en dominant le Nigeria 4-3 aux tirs au but. A l’issue du temps réglementaire et des prolongations, les deux sélections étaient à égalité 1-1, l’attaquant des Flying Eagles, Paschal Durugbor ayant répliqué à la 86è minute à Mamadou Traoré qui avait ouvert le score pour les Aiglons à la 78è minute. Après cette égalisation, aucun but ne sera marqué, ni pour le reste du temps réglementaire, ni dans les prolongations. Il a donc fallu attendre la séance des tirs au but pour voir le Mali faire la différence et valider son ticket pour la finale.
C’est El Bilal Touré qui a donné la victoire aux Aiglons, en transformant le dernier tir des siens, alors que le Nigérian venait d’envoyer sa tentative sur la transversale du gardien Youssouf Koïta. La sélection nationale U20 se qualifie, ainsi, pour la première fois de son histoire depuis l’instauration de la phase finale, en 1991, soit 28 ans. Personne n’attendait les protégés du technicien Mourlé à pareille fête, face au recordman de la CAN (7 consécrations), même si le sélectionneur de l’équipe A du Nigeria, le Franco-Allemand Gernot Rohr avait prévenu «que tout est possible» entre les Aiglons et les Flying Eagles.
Le match a été difficile pour le Mali, surtout en première période outrageusement dominée par les multiples champions d’Afrique (63% de possession de balle, 4 tirs cadrés pour la sélection nigériane contre 37% et 0 tir cadré pour les Aiglons), mais le capitaine Boubacar Clément Kanouté et ses coéquipiers ont tenu bon jusqu’à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les juniors améliorent leur niveau de jeu et jouent plus haut, empêchant, ainsi, les Nigérians de développer leur football. Plus les minutes s’écoulaient, plus la sélection malienne prenait la mesure de son adversaire et se montrait dangereuse sur les contres. Peu après l’entame du dernier quart d’heure, alors que les deux protagonistes se neutralisaient au milieu de terrain, Mamadou Traoré débloque le tableau d’affichage pour le Mali, d’une frappe sous la barre. Le jeune attaquant qui avait marqué le premier but du Mali dans cette CAN, face au Burkina Faso (2è journée de la phase de poules), concluait, ainsi, une belle action collective des Aiglons.
Mais la joie des joueurs de la sélection nationale junior sera de courte durée, puisque huit minutes plus tard, le Nigeria fait la jonction au score, grâce Paschal Durugbor. Tout était alors à refaire pour les deux pays, d’un côté les Flying Eagles cherchaient à marquer un deuxième but et de l’autre, les Aiglons résistaient et se battaient sur tous les ballons. Boubacar Clément Kanouté et ses coéquipiers tiendront jusqu’au bout, avant de forcer le destin et de renverser l’ogre nigérian dans la séance des tirs au but. Une fois encore, les protégés du sélectionneur Mamoutou Kané ont répondu présents. Comme lors de leurs deux derniers matches de poules contre le Burkina Faso et le Ghana, défaits chacun 1-0, ils ont tout donné, hier face au Nigeria et ont été récompensés. On a coutume de dire que c’est dans les grands matches qu’on reconnaît les grandes équipes. Les Aiglons, version Mourlé l’ont démontré dans ce choc avec les Flying Eagles et ont écrit une belle page de l’histoire de notre football, en se qualifiant pour la finale de la CAN. Une finale que le capitaine Boubacar Clément Kanouté et ses coéquipiers disputeront, ce dimanche contre le Sénégal qui a éliminé l’Afrique du Sud dans la deuxième demi-finale (1-0). Ce sera un remake de la première journée du groupe B qui avait tourné à l’avantage des Lionceaux du Sénégal (1-0). «Je félicite les joueurs, je suis très content et très ému de cette qualification », a déclaré Mamoutou Kané « Mourlé après la rencontre.
« Comme mes coéquipiers, je suis très content de la victoire. La rencontre a été très difficile. Nous avons pu résister aux assauts des Nigerians pour ensuite marquer les premiers. Nous nous sommes fait remonter mais on s’est battus et on a gagné au finish », a réagi pour sa part le défenseur Abdoulaye Diaby dont c’était le premier match. Quant à Hadji Dramé, il a remercié les supporters. « Je dis dit chapeau aux supporters. je n’oublie pas que c’est grâce aux bénédictions du public malien que nous avons pu nous qualifier pour la finale».
Le meilleur est peut-être à venir pour le Mali !
Envoyés spéciaux
Ladji M. DIABY
Morimakan
Coulibaly
Mercredi 13 février au stade Seyni Kountché de Niamey
Nigeria-Mali : 1-1 puis 3-4 t.a.b.
Buts de Paschal Durugbor pour le Nigeria (86è minute), Mamadou Traoré (78è minute) pour le Mali.
Ont réussi leur tir : Hadji Dramé, El Bilal Touré, Abdoulaye Diaby, Lassana N’Diaye (Mali).
A raté : Boubacar Traoré.
Mauvais arbitrage de l’Egyptien Amin Mohamed Oumar, assisté de l’Ethiopien Temesgin Samuel Atango et l’Egyptien Samir Gamal Sadd.
Nigeria : Olawale Oremade, Samuel Mike Zaruma, Igoh Ogbu, Ozornwafor Valentine James, Ikouwem Udo Utin (cap), Abubakar Ibrahim (Effiom Maxweel Michael, 66è min), Muhammaad Jamil, Adamu Ibrahim Alhassan, Aniekeme Okon, Aliyu Ibrahim (Gata Adeshina, 81è min), Nazifi Yahaya (Paschal Durugbor, 60è min). Entraîneur : Paul Osahon Aigbogun.
Mali : Youssouf Koïta, Babou Fofana, Clément Boubacar Kanouté (cap), Abdoulaye Diaby, Fodé Konaté, Mamadou Samaké (Sambou Sissoko, 78è min), Boubacar Traoré, Mamadou Traoré (Lassana N’Diaye, 88è min), Sékou Koïta (Aboubacar Boubou Konté, 62è min), Hadji Dramé, El Bilal Touré. Entraîneur : Mamoutou Kané.

Laisser une réponse