CAN U20 Niger 2019 : Le sacre des aiglons célébré dans une ambiance conviviale

0
130

Pour le premier anniversaire de son sacre à la tête de la sélection nationale junior, le technicien Mamoutou Kané a organisé un déjeuner à son domicile à Garantiguibougou, le lundi 17 février. L’Essor y était

Du riz au gras avec de la viande de bœuf, de la frite, des bananes plantins avec poulets, des desserts, des boissons non-alcoolisé : la fête a été belle, le lundi 17 février, à Garantiguibougou, chez Mamadou Kané «Mourlé». Pour célébrer le premier anniversaire de son sacre avec les Aiglons en Coupe d’Afrique U20, Niger 2019 (le Mali a été sacré le 17 février 2019, face au Sénégal battu 3-2 aux tirs au but, 1-1 à l’issue du temps réglementaire et des prolongations), le technicien a organisé un déjeuner chez lui qui a réuni la quasi-totalité des héros de Niamey.
Il y avait les joueurs (entre autres, on peut citer les gardiens Alkalifa Coulibaly et Souleymane Coulibaly, les défenseurs Babou Fofana et Drissa Diarra, les milieux de terrain Sambou Sissoko et Mamadou Traoré), mais aussi ses collègues entraîneurs, les membres de la Direction technique nationale, de la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP), les responsables de la Fédération malienne de football (Femafoot), les arbitres, la presse et bien entendu les supporters regroupés au sein de l’Union nationale des associations des supporters des Aigles du Mali (UNASAM).
L’atmosphère était bon enfant. L’initiative de l’ancien international a permis aux acteurs du football national de se retrouver, de déjeuner ensemble, d’écouter de la musique, de se raconter de petites histoires et au bout du compte, faire des photos pour immortaliser l’événement.
La troupe de l’UNASAM (musiciens et danseurs) a été l’une des attractions de la rencontre. Dès la fin du déjeuner, elle est entrée en action : tams-tams, trompète, sifflets, «djembé» ont résonné pendant de longues minutes, faisant ainsi craquer le sélectionneur national des Aiglons et certains de ses invités. Mourlé connaît bien l’UNASAM qui accompagne les sélections nationales presque partout. Aussi, le technicien est un fan de la célèbre chanson «Farimaba» que les supporters chantent généralement pour célébrer un but ou un sacre.
«La fête a été belle, nous avons bien mangé et nous remercions beaucoup Mourlé», dira le chef de la fanfare de l’UNASAM, l’adjudant-chef Modibo Diarra du génie militaire. Le président de l’UNASAM, Souleymane Diabaté a abondé dans le même sens. «Cela fait une année que nous avons remporté la coupe des juniors pour la première fois de l’histoire du football malien.
C’est une bonne chose que le sélectionner ait pensé à organiser ce déjeuner pour faire revivre cet événement. C’est quelque chose de très original, très réfléchi. Ça nous fait penser aux différentes péripéties. Quand l’équipe partait au Niger en 2019, la majorité des Maliens ne croyaient pas, contrairement à l’entraîneur qui nous a dit qu’il partait au Niger pour jouer cinq matches et gagner le dernier. Mourlé faisait ainsi allusion à la finale. C’est exactement ce qu’il a fait avec ses joueurs», rappellera le premier responsable de l’UNASAM, sous les ovations de sa troupe.

L’UNASAM a été l’une des attractions de la cérémonie

Auteur du premier but du Mali à la CAN U20, au Niger, contre le Burkina Faso (1-0), Mamadou Traoré «Capi» prend à son tour la parole et s’adresse d’abord à ses cadets. «Je suis content pour la fête d’anniversaire de notre sacre. Au nom de tous les joueurs qui étaient présents au Niger, je remercie le sélectionneur Mourlé pour l’organisation de cette belle fête et d’avoir pensé à nous. Aujourd’hui (lundi, ndlr), c’est la fête et aussi les retrouvailles entre nous joueurs. Je lance un appel aux jeunes qui seront sélectionnés pour défendre le titre de tout faire pour revenir avec le trophée au Mali».
Mamady Diakité «Ben Barek, journaliste à la radio Bamankan, a également salué l’initiative de l’ancien gardien qui, soulignera-t-il, a été le premier technicien du Mali à remporter une coupe continentale au niveau des juniors. «Mamoutou Kané est un homme humble, un grand bosseur qui a fait ses preuves partout où il est passé.
C’est pour toutes ces raisons que la Fédération malienne de football l’a reconduit à la tête de la sélection nationale junior. On lui souhaite le meilleur pour la prochaine campagne», dira Ben Barek. L’ancien arbitre fédéral, M’Baba Nounouké Diabaté a également tenu à rendre hommage à Mamoutou Kané pour son initiative et il a demandé à tout le monde de soutenir, d’aider le technicien dans la perspective de la nouvelle campagne. «Je suis content de la commémoration du sacre du Mali à la CAN U20.
J’ai beaucoup apprécié la mobilisation du monde sportif malien», a exprimé l’ancien arbitre. Quant au président de l’Association malienne des entraîneurs de football (Amefoot), Issa Kolon Coulibaly, il dira : «C’est une bonne initiative et ça a été une bonne fête. Cette coupe était une première pour le Mali et c’est tout à fait légitime de célébrer l’anniversaire de cette consécration.
C’est aussi l’occasion de se projeter vers le futur, c’est-à-dire les éliminatoires de la prochaine CAN U20. Nous espérons de tout cœur que le Mali sera encore présent au rendez-vous et que les Aiglons reviendront avec le trophée. D’ores et déjà, Mourlé peut compter sur le soutien sans faille de l’Amefoot.» L’ancien arbitre international ajoutera qu’il n’a aucun doute sur la capacité du Mali à se hisser à nouveau sur le toit du continent et réaliser un parcours honorable à la Coupe du monde.

Ladji M. DIABY
Djènèba
BAGAYOKO

Laisser une réponse