CAN U23, Mali-Ethiopie 4-0 : LES AIGLES ESPOIRS SANS DISCUSSION

0
494

Cinq jours après son match nul (1-1) à Addis-Abeba, la sélection nationale espoir s’est brillamment qualifiée pour le troisième et dernier tour des éliminatoires, en explosant l’Ethiopie 4-0, au compte de la manche retour. La rencontre s’est déroulée, hier au stade Modibo Keïta et les protégés de Fanyeri Diarra ont régalé les supporters par leur belle prestation. Les quatre buts infligés aux Ethiopiens portent les signatures de Diadié Dianka Samadiaré (38è min s.p), Siaka Bagayoko (82è min), Aliou Dieng (86è min s.p) et Bourama Doumbia (90è min+2). Désormais, le capitaine Issouf Traoré et ses coéquipiers ont le regard tourné vers le RD Congo qu’ils croiseront pour une place en phase finale de la CAN que l’Egypte abritera du 8 au 24 novembre 2019.
Pour revenir à la rencontre d’hier, il n y a pas eu de round d’observation. Dès le coup d’envoi donné par l’arbitre bissau-guinéen, Gilberto Antonio Dos Santos, les Aigles Espoirs ont pris la direction des opérations. Coup sur coup, ils obtiendront trois occasions qui seront ratées par Hadji Dramé (15è min), Bourama Doumbia (20è min) et Aliou Dieng (30è min). Peu après la demi-heure, les nôtres débloquent le tableau d’affichage, suite à un penalty consécutif à une faute de main d’un défenseur éthiopien dans la surface de réparation (la sentence sera transformée par Diadié Dianka Samadiaré, 38è min, 1-0). A la reprise, la sélection malienne poursuit sa domination, mais ne parvient pas à réaliser le break. Ils s’exposent aux contres des visiteurs qui se créent leur première occasion par l’avant centre Kenéan Makkine Maleko dont la reprise de la tête frôle la barre transversale du portier Alkalifa Coulibaly (55è min). Peu après l’heure, Surafel Dagnachew Mengistu bute sur le gardien malien qui dévie le ballon en corner, alors que tout le stade voyait le cuir au fond des filets (65è min). Il faut attendre les dix dernières minute de la rencontre pour voir les protégés de Fanyeri Diarra réagir. Suite à un corner bien travaillé par Aly Mallé, Siaka Bagayoko ‘’Chato’’ saute plus haut que tout le monde pour placer une tête imparable (82è min, 2-0). Dans la foulée, le Mali obtient un deuxième penalty consécutif à une faute d’un défenseur éthiopien sur Aly Mallé. Alou Dieng s’en charge et porte le score à 3-0 (86è min). Dans le temps additionnel, Bourama Doumbia enfonce le clou, en marquant le quatrième but des siens, suite à un bon service d’Aly Mallé (90è min+2, 4 – 0). «Nous avons été trop timides en première période, mais au retour des vestiaires, l’équipe s’est réveillée. Quand on tient compte aussi du décalage physique entre les joueurs, je pense que ce n’était pas évident de s’imposer avec quatre buts d’écart pour ce match», a commenté le sélectionneur national, Fanyeri Diarra après la rencontre. Le technicien malien ajoutera : «au match aller, on a vraiment souffert. D’abord, on est parti en ordre dispersé et on est arrivé tardivement. Quand on ajoute à tout cela l’altitude on comprend le problème de récupération qui s’est posé. Nous avons trois joueurs qui ont évolué à Addis-Abeba et qui sont arrivés le jour même du match. Franchement, c’était difficile pour les joueurs».
Pour le latéral droit, Bourama Doumbia, l’équipe a gagné une bataille mais pas la guerre, parce qu’il reste un dernier match à négocier pour aller à la CAN. «Je suis très content de cette victoire qui nous qualifie pour le dernier tour. Je peux dire que notre stratégie a marché, puisqu’au match aller nous sommes arrivés en Ethiopie très fatigués. Nous avons négocié cette manche aller et Dieu merci, les choses se sont également bien passées aujourd’hui (hier, ndlr). Mais c’est une bataille que nous avons gagnée, il nous reste la guerre, c’est-à-dire la qualification pour la phase finale et cela passe par le dernier tour contre la RD Congo», a martelé le défenseur des Aigles Espoirs.
Boubacar THIERO
Mardi 26 mars au stade Modibo Keïta
Mali-Ethiopie : 4-0.
Buts de Diadié Dianka Samadiaré (38è min s.p), Siaka Bagayoko (82è min), Aliou Dieng (86è min s.p) et Bourama Doumbia (90è min+2).
Expulsion de Kenéan Makkine Maleko (85è min).
Arbitrage du bissau-guinéen Gilberto Antonio Dos Santos, assisté de ses compatriotes Firmino Bassafim et Aderito Maria Barbosa Da Silva.
Mali : Alkalifa Coulibaly, Issouf Traoré (cap), Abdoulaye Diaby, Siaka Bagayoko, Aliou Dieng, Sambou Sissoko, Aly Mallé, Gouné Niangadou (Boubacar Traoré, 57è min), Hadji Dramé (Oumar Traoré, 61è min), Bourama Doumbia, Diadié Dianka Samadiaré (Mamadou Traoré, 78è min). Entraîneur : Fanyeri Diarra
éthiopie : Mintesnot Allo Barcho, Amanuel Yohannes Gamo (cap), Desta Oemu Tura, Getu Hailemaryam Taneno, Wonomeneh Dérété Shiferaw, Desta Yoyonannes Igata, Kenéan Makkine Maléko, Afewerk Hailu Admasu (Surafel Dagnachew Mengistu, 31è min), Israel Eshetu Semago (Fikaou Alemu Gebera, 57è min), Amanuel Gebré Michael, Habtamu Gezahegn Gebré (Abubeker Nasir Ahmed, 75è min). Entraîneur : Beto Abrham.

]]>

Laisser une réponse