Célébration du 8 mars : Les femmes détenues de Bollé n’ont pas été oubliées

0
286

En prélude à la célébration de la Journée internationale de la femme le 8 mars de chaque année, la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aissata Kassa Traoré a rendu visite, vendredi dernier, aux femmes détenues de Bollé. Elle en a profité pour leur remettre des pagnes du 8 mars, avant de procéder à l’inauguration du Centre d’autopromotion des femmes de Yirimadio, réhabilité. C’était une journée très chargée pour la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Au Centre spécialisé de détention, de rééducation et de réinsertion pour femmes de Bollé, elle a pu apprécier les conditions des pensionnaires. La directrice du Centre, Mme Maïga Hadiata Maïga, a remercié Mme la ministre pour le choix porté sur sa structure de détention et pour la solidarité en faveur d’une des couches les plus nécessiteuses, notamment les femmes et filles mineures détenues. Le Centre accueille actuellement 162 détenues, dont 18 filles mineures. à cet effectif, il faut ajouter 28 enfants en bas âge, accompagnant leurs mamans. La responsable du Centre de détention de Bollé a aussi situé la visite de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille dans son contexte, notamment celui de la commémoration du 8 mars. Et cette visite contribuera, selon elle, à la pleine participation à la fête des femmes de nos sœurs privées de leur liberté. Le Centre déroule une gamme d’activités de formation et de production. Il dispose d’ateliers de savonnerie, de couture, de teinture, de bogolan, entre autres. Pour la ministre, le 8 mars est une fête pour toutes les femmes, y compris celles qui dorment en prison. Pour la circonstance, elle a apporté des vêtements pour les femmes détenues de Bollé. Aïssata Kassa Traoré a évoqué le thème de la Journée internationale de la femme intitulé : «Soutien aux FAMa». Selon elle, ce thème se veut un soutien à l’Armée et une reconnaissance aux victimes tombées sur le champ d’honneur. Quelques instants après, Mme la ministre a remis les clés du Centre d’autopromotion des femmes de Yirimadio qui a été réhabilité. Et Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré de rappeler que cette réhabilitation intervient après une visite qu’elle a effectuée le 14 mai dernier. Pour elle, c’est une illustration de son engagement et sa détermination à placer les femmes et les enfants au cœur de ses actions. Rappelons que le Centre d’autopromotion des femmes de Yirimadio a été créé par le décret n° 10126/P-RM du 5 mars 2010, avec pour vocation de favoriser l’autonomisation des femmes, et l’épanouissement des enfants, en milieu semi urbain et rural. La ministre Traoré a souligné que la promotion et l’autonomisation de la femme malienne sont des objectifs inscrits dans le projet de société du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta intitulé : «Notre grand Mali avance». Pour elle, c’est donc un défi et une responsabilité pour les centres d’autopromotion des femmes. Il s’agit de s’inscrire dans la dynamique du développement en faisant de ce joyau une référence fondamentale. Le Centre d’autopromotion dispose d’unités de production performantes, en teinture et savonnerie, d’un forage équipé de panneaux solaires, d’une salle de formation en coupe et couture et d’une unité de formation en alphabétisation. Un des temps forts de la cérémonie a été la remise de 13 machines à coudre aux femmes du centre par le projet Sweed, dont le représentant, Robert Dabou, s’est réjoui de l’événement. Il a estimé que son projet entend toujours accompagner les femmes dans leurs entreprises. Amsatou Oumou TRAORÉ

Laisser une réponse