Centrale hybride de Marcakoungo : Les travaux vont bon train

0
172

La délégation visitant les installations de la centrale hybride

Dans le souci de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de la centrale hybride de Marcakoungo, les représentants de la Banque mondiale, en compagnie du président directeur général de l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER), Mamadou Ouattara, ont visité hier le site. Situé à 2 km de la localité, la centrale de Marcakoungo est un véritable champ solaire d’une puissance de 260 kwc, bâtie sur une superficie de plus d’un hectare. Ici, plus de 800 panneaux solaires sont installés.

Le projet est financé par la Banque mondiale pour 552,397 millions de Fcfa pour une durée d’exécution de 47 semaines. «La centrale hybride de Marcakoungo s’inscrit dans le cadre du projet du Système hybride d’électrification rurale (SHER), c’est un système hybride de centrale solaire», a expliqué Jean Paul Bourcier, responsable des opérations Sagemcom, l’entreprise en charge de l’exécution des travaux.

Selon celui qui a guidé la visite, en plus des panneaux solaires, la centrale fonctionne avec des batteries et des groupes carburant au diesel.

S’agissant du mode de fonctionnement de la centrale, Jean Paul Bourcier a fait savoir que, dans la journée, les panneaux alimentent en électricité la localité de Markacoungo et rechargent les batteries, et à partir de 17h30- 18h, quand l’intensité solaire diminue, ce sont les batteries qui fournissent de l’électricité au village de 20h à 21h.

Ainsi quand celles-ci (batteries) commencent à se décharger, les groupes électrogènes prennent le relai jusqu’à minuit. Cependant, le responsable a précisé que, les horaires de fonctionnement sont déterminés par l’Amader. Il ressort des explications du guide de la visite, que cette centrale permet d’alimenter la ville de Markacoungo dans son état de population actuelle et avec des réserves pour des accroissements futurs jusqu’à 18h/jour contre 6h aujourd’hui avec la centrale thermique. Au nom des populations bénéficiaires, Mamadou Traoré a remercié les plus hautes autorités pour cette réalisation.

Quant au PDG de l’Amader, il s’est dit satisfait du constat. «Nous avons trouvé que c’est un chantier qui a normalement évolué, on peut estimer aujourd’hui jusqu’à 95% du taux d’exécution des travaux», a indiqué Mamadou Ouattara, avant de rappeler que la localité de Marcakoungo est déjà électrifiée avec un groupe diesel qui a montré toutes ses limites. Vu la position de la centrale par rapport à la ville, le PDG de l’Amader a indiqué que les dispositions sont en cours pour construire une ligne moyenne tension pour alimenter rapidement les habitants.

Le projet permettra d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations dans les domaines de la santé et de l’éducation et participer à la création d’emplois et de revenus par le développement des activités socioéconomiques. En perspectives, il est prévu la réhabilitation du réseau existant et l’extension du réseau de distribution. La fin des travaux est prévue pour le 17 novembre 2019.

Babba B. Coulibaly
L’ESSOR

Laisser une réponse