Centre de formation et de perfectionnement en statistiques : Des ambitions claires

0
198

Le Centre renforce les capacités des agents à travers des formations continues

La 6è session ordinaire du conseil d’administration du Centre de formation et de perfectionnement en statistiques (CFP-Stat) s’est tenue, jeudi dernier, dans un hôtel de la place.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire et de la Population (MATP), Moussa Traoré, en présence du directeur général du CFP-Stat, Dr Yacouba Traoré; et des représentants des différentes structures concernées.
Lors de cette 6è session, les administrateurs ont examiné et adopté le rapport d’activités 2019, celui d’exécution du budget au 31 décembre 2019, le programme d’activités et le projet de budget de l’année 2020. Le Centre de formation et de perfectionnement en statistiques a été créé en 2015. C’est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST), doté de la personnalité morale et de l’autonomie de gestion. La structure est créée pour résoudre l’épineux problème de manque de données fiables en statistique. Une difficulté que connaît notre pays depuis des décennies. Selon le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire et de la Population (MATP), la création du CFP-Stat illustre l’intérêt que les plus hautes autorités de notre pays accordent à la formation technique et professionnelle. Il a aussi rappelé l’axe 3 de la vision de développement du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, portant sur le développement du capital humain et l’inclusion sociale. Parlant de l’actif du Centre, Moussa Traoré a, entre autres, cité l’organisation annuelle des concours d’entrée à l’Institut de formation et de recherche démographique (IFORD) et aux écoles de statistiques africaines (ESA). à ce titre, il dira qu’en 2019, le Mali a enregistré l’admission de sept candidats au concours de l’IFORD et deux autres au concours de l’école nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (ENSEA) d’Abidjan, cycle ISE (Ingénieur statisticien économiste). Le secrétaire général du MATP a aussi ajouté l’organisation des cours de soutien à l’intention des candidats au concours de l’IFORD et des ESA, toute chose qui a permis, selon lui, au Centre d’atteindre les résultats précédemment annoncés. Par ailleurs, le directeur général du CFP-Stat, Yacouba Traoré a expliqué que sa structure assure la formation initiale des techniciens supérieurs de la statistique pour les niveaux bac + 2 série scientifique, et celle continue pour le perfectionnement des agents statistiques du Système national. à ses dires, la sortie de la troisième promotion des techniciens de la statistique est prévue ce mois de mars.
Les deux premières promotions de techniciens supérieurs de la statistique ayant déjà été versées sur le marché de l’emploi. Le directeur général du CFP-Stat, Dr Yacouba Traoré, a affirmé que le budget du Centre pour l’exercice 2019 était équilibré en recettes et en dépenses à un peu plus de 1,998 milliard de Fcfa, contre 1,444 milliard de Fcfa prévus en 2020. Cette année, le Centre souhaite mettre l’accent sur la recherche de financement pour la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités en statistiques et en gestion de base des collectivités territoriales. Il suivra de près les travaux de construction de son siège, dont la première pierre a été posée le 21 février courant, a affirmé son responsable.

Fatoumata Yoyo KONARÉ

Laisser une réponse