Centre national de promotion du volontariat : Mobilisation de 15.000 volontaires pour couvrir les besoins d’enseignants

0
171

Le budget 2020 du CNPV se chiffre à plus de 8 milliards de Fcfa

Les membres du conseil d’administration du CNPV étaient réunis mardi pour la 9è session ordinaire au cours de laquelle ils ont examiné l’état de mise en œuvre des recommandations de la 8è session ordinaire, le rapport provisoire annuel d’activités et financier de 2019, le plan de travail et le budget 2020. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré. C’était en présence du directeur général du CNPV, Sékou Oumar Coulibaly.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre Touré a souligné que 2019 a été marquée par la relance des activités éducatives dans les zones affectées par l’insécurité ainsi que les actions en faveur de la consolidation de la paix et du renforcement de la cohésion sociale. Il a indiqué que sur 14 activités prévues, 11 ont été réalisées, soit un taux d’exécution de 78,57%.

Pour ce qui concerne l’exécution financière, le président du conseil d’administration dira que le CNPV a pu mobiliser au cours de l’année passée 1.040.487.394 FCFA dont 278.204.000 Fcfa au titre de la subvention de l’État. «Cette performance a été possible grâce à la stratégie de marketing et de plaidoyer mise en place par la direction général du CNPV dont il faut saluer le travail remarquable», a-t-il apprécié.

S’agissant de l’année 2020, le ministre de la Jeunesse et des Sports a fait remarquer que celle-ci se déroule dans un contexte nouveau, exacerbé par la pandémie de la Covid-19 et la crise scolaire qui commandent plus d’ingéniosité et de créativité pour apporter des réponses appropriées au développement de capital humain et à l’inclusion sociale, axe 3 du programme «notre grand Mali avance» du chef de l’État, Ibrahim Boubacar Keita, à l’atteinte duquel contribue l’action du volontariat.

Le ministre Touré a également fait savoir que le chantier du volontariat sera étendu avec la mobilisation et l’engagement de 15.000 volontaires pour couvrir les immenses besoins d’enseignants. L’objectif de ce chantier, a-t-il soutenu, est de mettre les jeunes à l’abri de la précarité, des aventures et déviances sociales, du désespoir et de développer chez eux les vertus ancestrales d’un Mali dont le credo a toujours été le culte de l’effort, le don de soi, le travail bien fait et la solidarité.

«Aujourd’hui, le maillage territorial du CNPV avec sa présence dans 10 régions administratives du Mali et dans le district de Bamako lui permet de répondre avec promptitude aux sollicitations des différents partenaires et contribuer ainsi à l’atteinte des objectifs de développement du pays», a détaillé le président du conseil d’administration, tout en précisant que le projet de budget 2020 du CNPV se chiffre, en recettes et en dépenses, à plus de 8 milliards Fcfa.

Le CNPV a été créé par la loi N°2011-052 du 28 juillet 2011 en qualité d’établissement public à caractère administratif (EPA), avec des objectifs assignés : contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre de la politique nationale de volontariat, élaborer et mettre en œuvre une stratégie de communication autour du volontariat ; favoriser la création des associations des volontaires et le volontariat ; développer la coopération et le partenariat avec les organismes similaires publics ou privés, nationaux ou étrangers et gérer, former, suivre et évaluer les volontaires et les structures d’accueil.

Siné S. TRAORÉ

Laisser une réponse