Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics : Des actions pour pallier les difficultés

0
149

La structure est confrontée à la faiblesse de ressources allouées à la recherche

Le Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics (CNREX-BTP) a tenue, hier à son siège, la 25è session ordinaire de son Conseil d’administration au cours de laquelle les participants ont fait le point d’exécution des recommandations de la précédente session, examiné le rapport d’activités et les comptes financiers du 31 décembre 2019 au 31 décembre 2019. Ils se sont aussi prononcés sur le projet de programme d’activités et le projet de budget 2020.

L’ouverture des travaux a été présidée par la ministre des Infrastructures et de l’Équipement, Mme Traoré Seynabou Diop. C’était en présence du directeur général du CNREX-BTP, Adama Coulibaly. Celui-ci a déclaré que le Centre n’a pu réaliser que 72% des activités programmées en 2019. Cette baisse de performance, selon lui, est principalement due à l’arrêt de certains chantiers sur lesquels le Centre était déployé pour assurer le contrôle et la surveillance des travaux, notamment à Macina-Diafarabé, Kadiolo et le grand contournement de Bamako. «Pour l’année 2020 le budget global consolidé tourne autour de 1,100 milliard de Fcfa», a indiqué Adama Coulibaly, ajoutant qu’en ressources propres, le CNREX-BTP espère mobiliser 750 millions de Fcfa, contre 350 millions de Fcfa de subvention d’État.

Pour sa part, la ministre des Infrastructures et de l’Équipement a indiqué que la session se tient dans un contexte de restructuration du Centre. Selon elle, ce réaménagement permettra au Centre d’optimiser ses ressources aussi bien humaines que matérielles pour une meilleure exécution des missions qui lui sont assignées. À savoir : promouvoir la recherche dans les domaines du bâtiment et des travaux publics et être un laboratoire de référence dans le domaine de la géotechnique.

Mme Traoré Seynabou Diop a, par ailleurs, souligné que le CNREX-BTP est confronté à des difficultés comme sa faible implication dans les travaux d’envergure nationale, l’insuffisance d’infrastructures, de matériels et équipement de laboratoire, l’insuffisance des ressources allouées à la recherche etc. Elle a annoncé que plusieurs actions sont en cours pour pallier ces difficultés. Il s’agit, entre autres, de l’adoption des projets de relecture des textes du Centre, de l’adoption d’un plan stratégique de développement, de la réalisation en collaboration avec la direction nationale des routes des études d’avant-projets sommaires des travaux d’envergure nationale.

Aminata Diakité

Laisser une réponse