Centre national des œuvres universitaires : Des innovations majeures

0
90

Le Centre national des œuvres universitaires (Cenou) a organisé, hier dans l’enceinte de la Cité universitaire de Kabala, une conférence de presse co-animée par le directeur général du Cenou, le colonel-major Ousmane Dembélé et le président directeur général (PDG) de la société « Sama Money », Daouda Coulibaly.

La décentralisation des services du Cenou à travers la création de nouveaux centres régionaux des œuvres universitaires (Crou) à Katibougou (Koulikoro), Ségou et dans le District de Bamako et la gestion de la bancarisation des allocations financières des étudiants par le biais de la « Sama Money » sont des innovations majeures développées par les conférenciers. Le directeur du Cenou a rappelé que son centre a pour missions de contribuer à l’amélioration des conditions d’études et de vie des étudiants régulièrement inscrits et de gérer des aspects académiques.

Depuis quelques années, le Cenou a placé la bonne gouvernance et la gestion diligente et efficace des allocations financières des étudiants au cœur de ses priorités, a expliqué le colonel-major Ousmane Dembélé. Ainsi, le Centre s’est doté en 2015 d’un système intégré de gestion des œuvres universitaires dénommé : « Sigou ». Ce système a permis de ramener la durée du traitement des allocations financières d’une seule faculté de 7 jours à seulement 2 heures. Il a également permis l’élaboration des prévisions et des programmations réalistes pour une gestion efficiente des œuvres universitaires.

La gestion des allocations financières, le transport des étudiants, le logement, la restauration universitaire, la prise en charge sanitaire des étudiants, l’organisation des activités éducatives, culturelles mais aussi sportives sont aussi des services offerts aux étudiants par le Cenou, a-t-il expliqué, assurant que sa structure est simplement au service des étudiants. Il ajoutera ensuite que c’est pourquoi des Centres régionaux des œuvres universitaires ont été créés.

Le Cenou, a encore souligné le conférencier, a mis l’accent sur la communication pour que les étudiants puissent mieux profiter des services. Il a révélé que 17.900 nouveaux bacheliers ont déposé leur demande de bourses. Et sur ce nombre, 17.789 ont été enrôlés, soit 99%.

Par ailleurs, le directeur a indiqué que 89.500 anciens étudiants doivent être enrôlés. Et déjà, 56.000 le sont.
Pour prétendre à la bourse, il faut avoir la nationalité malienne et être régulièrement inscrit dans une faculté. Il faut aussi faire sa demande de dépôt de bourse adressée au Cenou.

Daouda Coulibaly, autre conférencier, a précisé que « Sama Money » a remplacé « Ecobank » pour le paiement des allocations financières des étudiants. L’entreprise est une plateforme de paiement mobile et de transfert d’argent, initiée par des jeunes Maliens, qui existe depuis juillet 2018, a expliqué le patron de la société. Le nom signifie littéralement en langue bamanankan « colis ».

« Sama Money » a plus de 7.000 points de vente à travers le pays. La société a pu enrôler 10.000 étudiants. Pour s’inscrire à « Sama Money », l’étudiant doit s’inscrire à l’adresse suivante : « cenou.sama.money ». Dès qu’il se rend sur le site, le néo-bachelier ou l’étudiant verra une description complète du processus avec la liste des pièces à fournir. Il y a un bouton sur lequel, il doit cliquer pour se faire enregistrer.

Sidi Y. WAGUÉ

Laisser une réponse