Centre national d’insémination artificielle animale : La pratique booste la production laitière

0
154

Plus de 5.000 agro-éleveurs sont bénéficiaires de l’insémination artificielle

Le Centre national d’insémination artificielle animale (CNIA) a tenu, lundi dernier, dans ses locaux, la 4è session ordinaire de son conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par la ministre de l’élevage et de la Pêche, Dr Kané Rokia Maguiraga. Elle avait à ses côtés, le directeur général de la structure, Diakaridia Traoré et d’autres administrateurs.
« Depuis 2015, le CNIA est né de la volonté du gouvernement de faire du sous-secteur, un levier important pour le développement économique et social contribuant à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations maliennes », a déclaré Mme la ministre Dr Kané Rokia Maguiraga.

En outre, le chef du département de l’élevage et de la Pêche a affirmé que l’insémination artificielle est un outil privilégié pour l’amélioration des productions des races animales et aussi pour la préservation et la conservation des races locales. S’exprimant sur les acquis de la structure, la présidente du conseil d’administration a souligné le financement du budget national et l’appui de Sa Majesté le Roi du Maroc en semences animales et matériels pour la promotion de l’insémination artificielle. « D’importants progrès ont été réalisés dans l’accroissement de la productivité des bovins laitiers », a-t-elle ajouté. En termes de réalisations, le Dr Kané Rokia Maguiraga a laissé entendre que des augmentations de production de 3 à 15 litres de lait par jour ont été enregistrées dans plusieurs élevages périurbains du Mali. Plus de 5.000 agro-éleveurs sont aujourd’hui bénéficiaires du service de l’insémination artificielle. Ces derniers participent à l’accroissement de la production du lait et de la viande. à cela s’ajoute la formation en insémination artificielle de 10 techniciens réalisée à travers la coopération sud-sud Mali-Maroc-FAO. Concernant la programmation des activités de l’année 2020, Mme la ministre Maguiraga a annoncé que le CNIA a obtenu un véhicule pick-up, 15 motos et 50 kits d’inséminateurs du projet PADEL-M. S’y ajoutent, l’appui des projets PDDEPS et PDIRAAM pour le renforcement de capacités des agro-éleveurs et inséminateurs et la consolidation de la phase d’extension de la coopération sud-sud Mali-Maroc-FAO.
De son côté, le directeur général du CNIA a indiqué que durant l’année 2019, le Centre a notamment formé 50 inséminateurs et 270 agro-éleveurs dans la bonne conduite de l’élevage des métis. « Nous les avons également dotés, chacun, en kits d’élevage et d’insémination artificielle », a-t-il évoqué, ajoutant que ces renforcements de capacités ont contribué à l’atteinte d’un taux d’insémination de 5.600 vaches.

Mariam F. DIABATÉ

Laisser une réponse